Asus Eee Pad Transformer : enfin une vraie tablette sous Android

Un vrai clavier

Principale différence avec la concurrence, la Transformer est capable de se fixer sur un clavier servant également de station d’accueil transformant dans les faits ce modèle en netbook. Nous avons été plutôt convaincus par cet accessoire. D’une part, il est bien fini et de l’autre, il enrichit fortement les usages potentiels de la tablette. Les tâches bureautiques sont réellement facilitées par le clavier et le touchpad intégré. De type chiclet, il est très confortable à utiliser et conviendra parfaitement pour taper de longs textes.

La station sert aussi de support à la position debout avec une charnière qui permet de régler l’inclinaison comme sur un ordinateur. On y gagne évidemment en confort pour l’écriture mais aussi pour la lecture vidéo ou toute autre activité consultative. Autres point fort de cette station, elle embarque des batteries supplémentaires qui doublent quasiment l’autonomie qui attendra les six heures en mode bureautique. On gagne aussi des ports USB classiques et un lecteur de cartes SD. Une fois replié, leaTransformer ressemble donc à un netbook plutôt épais et double son poids pour atteindre 1,3 Kg ce qui est standard pour un netbook de cette taille. Seul point négatif, le mécanisme de verrouillage a parfois été difficile à actionner.