La rédac' parle de 2007

Jon retient de 2006...

Jon Arbuckle2006 est derrière nous et ce fut à l’évidence l’année tant attendue par tous les apôtres de la convergence. La frontière entre loisirs numériques et informatique s’estompe au point d’en devenir une séparation de principe tant les technologies à l’œuvre dans ces deux familles sont identiques. Mais bien d’autres phénomènes de fonds ont marqué cette année. Commençons par le bilan des bonnes surprises.

Ce que j’ai aimé de 2006

Les grands progrès des écrans plats

Preuve de cette convergence à mes yeux, le terme écran plat désigne dans l’inconscient commun aussi bien les TV LCD que les moniteurs LCD. Quoi de plus normal puisqu’il n’y a pas de différence de fond entre ces deux types d’appareils. Ainsi on voir fleurir ça et là des moniteurs compatibles HD et ou très grande diagonale comme le Dell 30 pouces taillé pour le jeu, la bureautique comme le visionnage des vidéos haute définition.

Dell 3007WFP-HC

Au-delà de cette jonction entre les « petites » télés et les grands moniteurs, on a constaté au cours de cette année, que la démocratisation et la forte hausse du succès et de la concurrence a donné naissance à de véritables perles dans les rangs moniteurs LCD polyvalents. Porte étendard de ce phénomène le Belinéa 1980 S1 qui est sait tout bien faire pour une facture somme toute très digeste. Nul doute que ce phénomène se poursuivra de plus bel avec en ligne de mire, des écrans sans défaut majeur de plus en plus nombreux et accessibles.

Les Ordinateurs portables dominent le marché

Impossible de passer à côté des ordinateurs portables nouvelle génération. Pourquoi nouvelle génération ? Car pour la première fois, on a vu apparaître sur des machines portables la technologie double cœur pour les microprocesseurs. Portés par Intel et la technologie Centrino Duo -à laquelle la concurrence n’a pas tardé à répliquer-, les ordinateurs portables ont plus que jamais offert des prestations équivalentes à leurs homologues sédentaires. Mais pas seulement. Nous avons assisté à une véritable bataille rangée entre constructeurs pour rivaliser et proposer l’offre la plus alléchante. Il n’est plus étonnant aujourd’hui de trouver des ordinateurs portables à moins de 1000 € avec des qualités jadis réservées aux machines de 1500 €. Chef de file de ces machines le Dell Inspiron 6400 que nous avions testé a marqué les esprits, mais pas les portes monnaies pour notre plus grande joie.

Sony VAIO AR21SPlus que cette bataille à l’accessibilité, les ordinateurs ont également attaqué sur le front des technologies de pointe. Nous avons par exemple vu apparaître avant tout autre support des ordinateurs portables compatibles HD munis de lecteurs HD-DVD ou Blu-ray et d’écrans idoines. Nous avions d’ailleurs testé un représentant de chacun des deux camps avec le Toshiba Qosmio G30 et le Sony AR11S.

La démocratisation des appareils photo Reflex

Déjà initié par le Canon EOS 350D, la grande opération séduction séduction des appareils photo numérique reflex s’est poursuivie en 2006 pour donner lieu à pas une véritable course au rapport qualité-prix. Nikon, Canon, mais aussi les challengers tels que Sony, Pentax ou encore Samsung se sont lancés dans la bataille avec une qualité de produits propices une véritable offre agressive. On retient notamment le Nikon D40 dont la qualité des prestations n’était pas accessible en dessous de 1000 € il y a encore un an. Bien entendu, la coqueluche reste le Canon EOS 400D qui a su évoluer en douceur et préserver l’immense capital accumulé par son prédécesseur le 350D.

Canon EOS 400D

En résumé, 2006 a été une excellente année pour ceux qui rêvaient d’un reflex au prix d’un Bridge. Les Bridges, parlons-en, car presque plus personne ne risque d’en parler à l’avenir tant leur pertinence est remise en question jour après jour à mesure que les reflex viennent chasser sur leurs terres.