Idée reçue : "le Blu-ray, un gage de qualité"

Dans la grande majorité des cas, visionner un film en Blu-Ray est l'assurance d'en prendre plein les yeux et les oreilles. Pourtant certains amateurs, de classiques du cinéma notamment, sortent déçus de leur adaptation en HD. Les férus de forums spécialisés savent qu’il ne faut pas attendre de miracles d’une version Blu-ray de SOS Fantômes ou de 1492 : Christophe Colomb, par exemple. Mais une fois atteintes les limites du bouche à oreille et des tests sur Internet, que reste-t-il au fan perdu devant son rayon Blu-ray pour ne pas se tromper lors d’un achat ?


Fort heureusement, certains indices permettent de savoir si on se trouve face à une bonne ou une mauvaise adaptation. Producteur, studio de mastering et même le nom du réalisateur, les facteurs de réussite (ou d’échec) sont multiples.