Canon EOS 100D : innovation crédible ou fausse bonne idée ?

Malgré la sortie récente de l’EOS-M, Canon a très clairement un train de retard sur ses principaux concurrents dans le domaine des petits appareils équipés de grands capteurs. Or les hybrides, autrement appelés COI ou EVIL, gagnent peu à peu du terrain sur les boitiers reflex amateurs (au Japon, cas extrême, ils font même jeu égal en nombre de vente avec les reflex), et Canon est le plus gros vendeur au monde de cette catégorie d’appareil. Sentant venir le danger, la marque au liseré rouge a donc réagi de manière originale en reprenant avec l’EOS 100D le flambeau du reflex compact tombé en désuétude avec la fin de l’argentique.

Une construction bien pensée

L’impression qui émane du 100D au premier contact est étonnante : si on reconnaît au premier coup d’œil le design général des EOS amateurs, le petit gabarit du boitier surprend par sa compacité. Son encombrement est par exemple inférieur à celui d’un G6 de Panasonic pourtant équipé d’un capteur plus petit.

Des inquiétudes pointent logiquement rapidement quant à sa préhension. Néanmoins, la prise en main est immédiatement rassurante : la finesse de la poignée, son profilage (ainsi que celui du dos) et son revêtement en caoutchouc assurent à l’ensemble un maniement tout à fait sur, stable et agréable. Certes, les utilisateurs aux grandes mains seront peut-être un peu moins heureux (et encore, certainement pas moins qu’avec un compact expert ou un hybride), mais les autres y trouveront sans soucis leur compte.

Très compact, mais également très léger (environ 400 grammes boîtier nu, avec carte et batterie), l’EOS-M et doté d’une coque noire intégralement conçue en plastique rigide qui nous a semblé parfaitement convaincante pour un boitier amateur.

Du point de vue de la conception nous n’avons finalement qu’un seul vrai regret : Canon a fait le choix d’équiper le 100D de la même batterie que l’EOS-M dont nous avons déjà souligné l’autonomie assez moyenne (moins de 400 vues sans live-view et en ne faisant aucune vidéo). En clair : si vous partez pour plus d’une demi-journée de photo, il vous faudra probablement une seconde batterie chargée. C’est d’autant plus étonnant que dans le haut de gamme Canon possède une vraie avance sur ses concurrents dans ce domaine.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire