Canon EOS 6D : le test du boîtier expert plein format

Des performances mécaniques de bon niveau

À la lecture de la fiche technique, on a l’impression que Canon a fait le choix de préserver ses autres boitiers d’une éventuelle concurrence interne. Si la vitesse d’obturation maximale de 1/4000e de seconde est largement suffisante pour 99% des usages, la vitesse maximale de synchronisation avec le flash de 1/180eme de seconde paraît un peu terne face au 1/250e du 5D Mk III.

Même constat pour la vitesse en rafale : si la cadence de 4,5 images/seconde est suffisante pour la majorité des usages, l’EOS 6D laissera sur leur faim les amateurs de photos animalières ou d’action, habitués aux cadences largement supérieures du 7D. Cette cadence limitée est cependant loin d’être ridicule et permet au buffer de l’appareil d’enchaîner les vues sans difficulté (même en Raw).

Globalement, le module autofocus du 6D est précis et assure très correctement sa fonction. Il propose aux experts de nombreuses possibilités de paramétrage et un réglage précis pour chaque objectif. Pour les zooms on peut même affiner le réglage en fonction des focales pour une même optique.

Si on peut lui reprocher une couverture un peu étriquée et la présence d’un seul collimateur croisé, au centre, on ne peut que reconnaître l’extrême sensibilité de ce dernier. Même dans des conditions habituellement très difficiles, ce collimateur central, annoncé comme étant capable de travailler jusqu’à -3 IL, tient ses promesses et fait même mieux dans ce domaine précis que celui du 5D Mk III, pourtant déjà très bon (annoncé jusqu’à -2IL). Les autres collimateurs en revanche sont nettement en retrait en basse lumière.

Une bonne surprise à signaler : comme le 5D Mk III, le 6D est naturellement silencieux au déclenchement et on peut encore améliorer ce résultat grâce à la présence d’un mode silencieux efficace et assez peu influent sur la réactivité du boitier.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • sizeone1
    Bonjour la rédaction,
    Chapeau pour votre article.
    Je me permet cependant de revenir sur deux petits points sur lesquels j'ai un avis différent.
    Tout d'abord concernant le flash et ce 6D.
    A mon avis, il ne devrait y avoir aucun flash sur aucun réflexe ! C'est peut être un peu exagéré pour les boitiers amateurs, mais pour un boitier qui se destine aux experts et qui cherchent à faire de la prise de vue (et non pas de la photo souvenir), un flash intégré est tout simplement inutile ! (meme en utilisant un diffuseur additionnel).
    Sans compter que les prismes permettant la visée réflexe sur ce type de boitier n'a rien à voir avec un boitier type APS-C. Il serait donc techniquement très compliqué à incorporer.
    Second point concernant la carte SD, étant donné le prix des cartes SD, comparées au prix du boitier... c'est vraiment dérisoire..
    d'autant plus que ce boitier ne s'adresse pas aux professionnels qui sont équipées de boitiers type 5D et 1D mais aux experts voulant gouter au plein format et qui disposent déjà de cartes SD.
    Tout ceci n'est bien entendu que mon avis et ne remet d'aucune façon en doute la qualité de votre travail.
    Bien cordialement,
    David
    0
  • stefg1971
    Assez d'accord avec sizeone concernant le flash.
    L'accès au réglage de la balance des blancs ne me parait pas non plus un problème, la plupart des utilisateurs shootent en RAW donc on s'en fiche un peu.
    0