Chromebook : un PC dans le nuage pour mieux brasser le vent ?

On peut : démarrer rapidement

Grâce à son système très léger et son SSD de 16 Go, le Chromebook démarre au quart de tour. Si Samsung annonce 8 secondes pour atteindre la page d’identification, nous en mesurons 9,7. Une différence qui n’est pas très gênante lorsque l’on sait qu’un netbook sous Windows avec SSD peut mettre entre 15 et 30 secondes pour afficher sa page de démarrage. La capacité du Chromebook à être très rapidement opérationnel n’est pas sans rappeler les solutions d’accès rapide aux fonctions de base qu’Asus (ExpressGate), MSI (Winki) ou encore HP ont inoculées à leurs machines. De facto, on est à un pas de dire que le Chromebook de Samsung n’est pas un ordinateur, mais plutôt un ersatz de tablette avec clavier ou plutôt un client léger dédié au surf.