Comparatif : la rentrée des PC portables

Toshiba Sattelite U400-13T : tout en finesse

Toshiba U400-13TToshiba propose un ordinateur compact en ce début d’année. Il s’agit du U400-13T de la gamme Sattelite du constructeur japonais. Un véritable portable doté d’une plateforme Centrino et qui se laissera aisément glisser dans un petit sac pour 650 €.

Le tout petit 13 pouces

13,3 pouces sur 15,4 poucesCertes, il n’est pas aussi fin qu’un Eee PC, mais sa dalle de 13,3 pouces le classe dans la catégorie des ultraportables. Le processeur est, quant à lui, un peu âgé, mais il remplit son office pour toutes les tâches de bureautique et de multimédia. Cadencé à 2 GHz, il ne consomme pas trop et s’accompagne ici de 2 Go de mémoire vive en DDR2, optimisées en dual channel.

À côté de cela, 160 Go de disque dur s’occupent de la partie stockage de la machine et un graveur DVD vient compléter le tout. Le passage du U400-13T sur PCMark05 est honorable avec un score de 3985 points. À croire que le logiciel de FutureMark ne prend en compte que le processeur. En effet, la partie graphique n’est pas du même acabit.

Oubliez Crysis, passez au démineur...

Le plus bas score sous 3DMark06Seule machine de ce comparatif à fonctionner avec un GMA d’Intel, le X3100, le portable de Toshiba se révèle n’être pas du tout fait pour le jeu. « Même les joueurs sont captivés par sa fluidité d’affichage et sa réactivité à toute épreuve ! », affichent certains revendeurs par rapport à ce portable Toshiba. Contrairement à ces déclarations, le U400-13T n’est pas du tout fait pour le jeu récent.

On pourra certainement y faire tourner des anciens titres tels que Serious Sam 2 ou encore Half Life 2, mais il faut par-dessus tout oublier les parties de Crysis et consorts. C’est un ultraportable qui offre une utilisation confortable pour la bureautique, Internet, et le multimédia. Sur ce point d’ailleurs, on notera la présence d’une barre de touches sensitives destinées à régler la lecture des vidéos et musiques. De plus, c’est le seul ordinateur de ce comparatif à proposer une connectivité Bluetooth.

Le PC qui chauffe les doigts

Toshiba U400-13TEn prise en main, le U400-13T est léger. Son format 13,3 pouces lui octroie un poids inférieur à 2 kilogrammes. Néanmoins, lorsque tout est petit, tout est étriqué et par conséquent, tout chauffe beaucoup. C’est une théorie qui se vérifie encore sur le modèle de Toshiba qui en usage normal émet une forte chaleur par-dessous, mais aussi sur son touchpad qui brûle désagréablement le doigt à chaque touché. On ne peut donc que recommander l’utilisation d’une souris en USB.

Un lecteur DVD bien handicapant

Le clavier brillant du ToshibaIl est important de signaler que nous n’avons pas pu effectuer tous les tests graphiques voulus, le lecteur DVD faisant un bruit effarant pendant l’installation de Colin McRae Dirt. L’installation n’a pas pu être finalisée. Les utilisateurs de ce portable n’ont pas rencontré un pareil problème. Aussi, le modèle prêté par Toshiba n’étant plus de toute première jeunesse, on attribuera ce souci à un trop grand nombre de manipulations de test, démontage et remontage compris.

Mis à part ces quelques écueils rencontrés, le U400-13T est une machine bien calibrée qui sans grandes prétentions respecte son cahier des charges. Sa carcasse est solide ainsi que sa charnière qui oppose une bonne résistance. Côté batterie, le U400-13T n’a tenu qu’une heure sous Battery Eater 05. Avec une plateforme Centrino 2 et un processeur plus finement gravé, ici en 65 nanomètres, il aurait pu espérer faire beaucoup mieux grâce notamment à son GMA peu consommateur. Reste son clavier brillant qui accroche les traces de doigt à chaque frappe. L’effet laqué, c’est une histoire de goût.

Toshiba Sattelite U400-13T