Nintendo DSi : le test de la nouvelle DS

Pour 20 € de plus

100 millions de consoles plus tard, Nintendo s’apprête à sortir sa troisième DS en Europe. Après avoir effectué un tour de la situation, on ne peut pas dire que la DSi soit mieux que sa précédente version.

Quelques défauts

La différence n’est pas aussi frappante qu’entre la DS et la DS Lite. Cette dernière étant déjà un modèle très abouti, on est obligé de regarder dans les accessoires et le software de la console pour découvrir de véritables nouveautés avec l’APN, la retouche sonore, le port SD et l’accès à Internet.

Ces points intéressants sont ternis par un retrait du port GBA et une autonomie en baisse. On ne parlera qu’à demi-mot de la réduction physique des boutons, la gêne occasionnée ne concernant pas tous les utilisateurs. 

Mais assez novatrice pour y succomber

Malgré cela, la DSi n’est pas un mauvais choix puisque plus complète que ses aînées. Pour 20 € de plus que la DS Lite, soit 169,99 €, vous pourrez acquérir une console portable multifonction. Dans sa troisième version, la DS se rapproche de plus en plus de la PSP de Sony avec l’avantage de son écran tactile. Internet, jeu, musique et photo, on se rapproche du tout-en-un.