Nintendo DSi : le test de la nouvelle DS

Une jouabilité modifiée

La DSi étant avant tout une console de jeu, nous l’avons éprouvé sur Le Seigneur des Anneaux : l’Age des Conquêtes. Récent titre de la console portable de Nintendo, il possède un moteur 3D développé.

Une course très courte

La plus grande taille des écrans est agréable. Elle permet de plonger dans le jeu sans avoir à se rapprocher trop de la console. Le jeu démarré, ce n’est qu’une fois les mains sur les boutons que l’on s’aperçoit d’une autre nouveauté. Les commandes ont été rabotées. Comprenez par cela que les touches sont plus basses que sur la version Lite. De plus, elles produisent un « clic » à chaque pression et son plus dures qu’auparavant.

A utiliser du bout des doigts

Impatient de voir ce que cela donne en jeu, on lance une partie. Et là c’est une déception qui tombe. La course des boutons est trop courte. Bien que cela ne soit pas trop gênant sur les touches A, B, X, Y, L et R, cette spécificité se révèle handicapante pour la croix directionnelle. Ceux qui sont habitués à jouer avec les pouces collés aux commandes vont être surpris.

On n’arrive plus à actionner proprement tous les boutons, en particulier la direction arrière de la croix. La raison de cette modification est simple. Après la batterie, c’était un autre moyen pour diminuer l’épaisseur de la console. Un choix discutable.