Interview de Benjamin Bejbaum, PDG de Dailymotion

Le phénomène Dailymotion

benjamin bejbaum dailymotionInfos-du-Net : Comment expliquez-vous que le phénomène des sites de partage vidéo soit né au même moment (premier semestre 2005) des deux côtés de l’Atlantique ?

Benjamin Bejbaum : Pour nous, tout a commencé en février 2005 quant on a créé avec Olivier (Poitrey, co-fondateur de Dailymotion) le premier site de partage vidéo. À priori ce n’est pas autre chose qu’une plateforme d’hébergement, avec une couche supplémentaire pour envoyer une vidéo et un lecteur Flash pour la lire avec toute l’interface de navigation qui va avec. Tout cela existait déjà plus ou moins, mais on y a greffé une plateforme de logiciels qui encodent tout à la volée et en illimité. Ce logiciel d’encodage, que l’on fabrique aujourd’hui, fait que l’on n’a plus à se soucier du type de vidéo que l’on envoie. On a ouvert le robinet à tous les contenus qui étaient en train de mourir sur les appareils photos numériques, les ordinateurs ou les téléphones. Ces contenus n’étaient pas publiés car les gens ne savaient tout simplement pas comment faire !

Le phénomène a aussi été rendu possible par la démocratisation des outils de capture numérique comme les appareils photo ou les téléphones qui font tous des vidéos aujourd’hui, l’essor du haut débit, la capacité des ordinateur à lire de la vidéo ainsi que la baisse édifiante des coûts de stockage ! C’était le bon moment.

IDN : Quels types de logiciels employez-vous ?

B. B. : On n’utilise que du libre, excepté quelques licences pour des zones de l’architecture du site un peu pointues. Sinon ça n’est que du Apache, du Linux, du MySQL et du PHP. Quant à Flash, c’est un plébiscite au niveau des navigateurs, tout le monde ou presque l’a installé sur son ordinateur.

IDN : Vous êtes aujourd’hui numéro 2 mondial du partage de vidéos derrière YouTube mais devant Metacafe.

B. B. : On fait 1,6 million de visites mondiales aujourd’hui, dont 38% de notre trafic en France.