Interview de Benjamin Bejbaum, PDG de Dailymotion

Le contenu de Dailymotion

dailymotion partage vidéosIDN : Quelles sont les « chaînes » les plus populaires sur Dailymotion ?

B. B. : C’est indéfinissable, il faudrait pour cela faire des études statistiques que l’on ne fait pas pour l’instant. De plus, les gens peuvent poster les mêmes vidéos dans plusieurs chaînes différentes ... On sent bien qu’il y a du contenu qui à certaines périodes est plus demandé que d’autres : c’est certain que la politique est très prisée en ce moment par exemple. Toutefois, notre métier consiste à fabriquer le meilleur produit pour que ces contenus arrivent, pas à l’éditer.

IDN : En ce qui concerne les problèmes de droit d’auteur et les vidéos protégées (clips musicaux, extraits de films ou d’émissions TV, séquences sportives, etc.), quel est votre regard et votre champ d’action ?

B. B. : On n’en veut pas, on n’a pas fabriqué le site pour ça ! Le but a toujours été de partager des vidéos personnelles, les dérives sont arrivées ensuite. C’est déjà précisé dans le site et ça sera encore plus visible dans la prochaine version : pas de pornographie, pas de violence, pas de copyright ! On va mettre en place des technologies pour éviter ça, mais aujourd’hui on a une position d’hébergeur, c’est tout.

IDN : Mais vous devez bien recevoir des plaintes.

B. B. : Il nous arrive de recevoir des demandes de retrait, et dans ces cas-là on retire immédiatement. Cependant, en qualité d’hébergeur on n’a pas à modérer le contenu. On a mis en place un outil qui permet à la communauté de dénoncer les vidéos qui ne respectent pas la charte, mais ça s’arrête là. Lorsque les internautes signalent un contenu illicite, le support technique reçoit cette demande et supprime ou non la vidéo en question. Si on commence à regarder le contenu nous-mêmes, on devient éditeur et on change de statut. D’ailleurs, le signalement fonctionne très bien, la communauté est très responsable.

IDN : Vous venez de passer un partenariat avec Warner Music Group, qu’est-ce que cela va concrètement changer sur le site pour les utilisateurs ?

B. B. : La communauté de Dailymotion va pouvoir regarder la totalité des clips de Warner. On va commencer par une livraison d’une dizaine de contenus très vite, puis ensuite c’est Warner qui va directement les publier sur le site.

On va donc se retrouver avec une chaîne Warner avec tous les clips triés, et on va permettre aux internautes de se réapproprier les contenus et de faire leur propre playlist. Ils pourront par exemple reprendre les contenus, les mettre sur leur page ou blog, les séquencer en playlist. De plus, notre accord autorise les internautes à récupérer des clips Warner trouvés ailleurs et à les ajouter à la chaîne. Enfin, on va pouvoir faire du playback, c’est-à-dire diffuser des vidéos où les utilisateurs chantent sur une bande son extraite du catalogue Warner.

IDN : Quid du contenu adulte du site ?

B. B. : Pour voir des vidéos sexy, il faut certifier avoir plus de 18 ans. Et puis conserver cette chaîne sexy c’est aussi un bon moyen de savoir où se trouvent ces contenus justement. C’est évidemment une section qui marche bien mais la somme de toutes les autres chaînes fait largement plus que le sexy.