Le point sur la fibre optique en France

Des régions dans le flou total

D’une manière générale, les FAI promettent d’accélérer les choses dans les années à venir et espèrent démocratiser le haut débit sur l’ensemble du territoire. Des promesses contrôlées par l’Arcep (l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes). L’organisme estime en effet à 4,5 millions le nombre de foyers situés à proximité d’un réseau de fibres optiques. De même, plus de 700 km de câbles sont désormais installés, hors agglomération parisienne. Le progrès est réel, comparé aux 300 km recensés fin 2008.



Mais l’on constate cependant que les disparités entre les régions sont grandes. Si les grandes agglomérations commencent à se voir équipées fortement en fibres, certains départements sont définitivement mieux lotis que d’autres. Sans surprise, l'Ile de France arrive largement en tête des régions les mieux équipées, quel que soit le FAI. A contrario, des départements pourtant très peuplés comme les Bouches du Rhône bénéficient surtout du soutien de SFR-Neuf pour les réseaux FTTH. Vous souhaitez savoir si la technologie est disponible chez vous ? Le mieux est de vous adresser aux opérateurs ou consulter le site Déploiement fibre.



Cette situation devrait cependant évoluer dans les années à venir. Free nous a, par exemple, précisé qu’il vient d’inaugurer des réseaux FTTH à Montpellier et Valenciennes. Numéricable, quant à lui, nous affirme que son réseau très haut débit reste le plus accessible, quelle que soit la région. Une affirmation à vérifier sur le site du fournisseur.


Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
4 commentaires
    Votre commentaire
  • Anonyme
    Dans la colonne montante multifibre ou monofibre ça ne change rien à la qualité pour un client abonné a un seul opérateur. La seule contrainte en monofibre est le déplacement obligatoire d'un technicien pour déconnecter la fibre de l'abonnée pour la déconnecter de l'opérateur A et la connecter à l'opérateur B.
    1
  • geek_du_44
    Citation:
    l'ADSL étant désormais bien implanté, la mise en place de son successeur coûte cher pour des résultats encore peu perceptibles pour le consommateur.

    surtout pour l'UPLOAD!!
    4
  • Vienna
    Peu perceptible ?

    Ça dépend de l'utilisation, si c'est pour naviguer sur Internet, c'est clair qu'on ne fait pas la différence entre du 24 méga et du 100 méga. Par contre, pour le download, télécharger à 12mo/s, c'est très perceptible !

    Par contre, ça m'étonne de voir que Valenciennes est fibrée et pas Lille, pareil pour Montpellier et pas Marseille. C'est plus difficile à dégrouper dans les très grandes villes apparemment.
    0
  • Anonyme
    multifibre c forcement plus performant vu qu il y a pas tout le monde sur la même fibre
    0