sctxtufvvqduuvzu
Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Cinéma / TV : les gadgets qui nous ont fait rêver

Cinéma / TV : les gadgets qui nous ont fait rêver
Par

Demolition Man

Si Demolition Man ne restera pas dans les annales du cinéma de science-fiction, ses trois coquillages seront l’une des énigmes les plus troublantes de la carrière de Sylvester Stallone. Plusieurs fois dans le film reviennent des allusions à ce système qui remplace le papier toilette. Ils feront même l’objet d’une des dernières répliques du film.

Retour vers le futur 2 : les Nike et l’hoverboard

Certainement l’un des blockbusters les plus marquants de l’époque. Cette deuxième partie de Retour vers le futur faisait la part belle aux gadgets en tout genre. Mais deux d’entre eux ont définitivement émerveillé les spectateurs de l’époque.

Retour vers le futur 2 Nike Air


Alors que Reebok, Adidas ou encore Nike se livrent une concurrence sans merci sur un marché des baskets en pleine explosion, la marque américaine se paye certainement la meilleure pub du moment. En plaçant dans ce film des baskets qui se lacent toutes seules et au logo luminescent, Nike se met dans la poche des millions d’ados qui ne jureront plus que par cette marque. 

Retour vers le futur 2 Hoverboard


De son côté, l’hoverboard va encore plus loin. En inventant le skate volant, Retour vers le futur donne là aussi envie à toute une génération de se mettre à ce sport. Avec cette vision technologique hyper fun, le film marquera les esprits.

K2000 : KITT et son tableau de bord

Tableau de bord K2000

Des lumières vertes, rouges et jaunes de partout, un ou deux écrans selon les saisons. Le tableau de bord de KITT (Knight Industries Two Thousand) est incompréhensible pour le commun des mortels et commande toutes les fonctionnalités de la voiture : armure moléculaire, mais aussi le Turbo Boost pour sauter au-dessus des obstacles ou le mode silencieux pour rouler sans se faire repérer. Au final, on se demande bien à quoi sert ce tableau de bord, puisque Michael Knight peut commander sa voiture, dotée d’intelligence artificielle, entièrement à la voix.

Men in Black : le Neuralizer

Neuralizer Men In Black

Quoi de plus simple pour pouvoir faire n’importe quoi que d’effacer la mémoire des gens qui vous ont vu le faire ? Vous suivez ? C’est exactement ce principe qu’ont exploité les scénaristes de Men In Black dans le film. En contact permanent avec des extra-terrestres au milieu de la population civile, les agents en charge de ces aliens.

Opération Tonnerre : le Jet Pack de James Bond

Jet Pack

Difficile de ne retenir qu’un seul gadget parmi la multitude de ceux qu’a utilisés James Bond. Toutefois, le Jet Pack a singulièrement marqué la saga alors qu’il y apparaissait très tôt, très exactement dans le quatrième film Opération Tonnerre. Pour une fois, le système existe réellement et certains s’amusent même à faire des courses contre des voitures.

Matrix : le Nokia 8110

Sorti en 1996 et premier modèle de la série haut de gamme 8xxx, le 8110 a certainement été le téléphone le plus désiré de tous les geeks de l’époque. Avec son slider qui s’ouvrait tout seul en appuyant sur un bouton, il accentuait l’effet technologique dans le film Matrix. Commercialisé autour des 1000 euros il était surtout destiné à un marché professionnel. Un peu comme si Iron Man se servait aujourd’hui d’un BlackBerry.

Harry Potter : la cape d’invisibilité

L’invisibilité est sûrement l’un des mythes les plus importants du cinéma. Harry Potter n’y coupe pas avec sa cape d’invisibilité apparue dans Harry Potter à l’école des Sorciers. Alors que l’on croyait ce genre de système de tenir du fantasme, des scientifiques nous on récemment donné espoir avec un matériau capable de réfléchir la lumière autour d’un objet.

Star Wars : le sabre laser

Voilà peut-être LE gadget high-tech de cinéma ultime. Peut-on même encore parler de gadget ? C’est à se demander qui n’a pas voulu un jour se fabriquer un sabre laser pour se prendre pour un Jedi. Pour l’anecdote, les manches des sabres laser des premiers épisodes étaient fabriqués à partir des manches de flash de vieux appareils photo.

Batman : la ceinture

Oubliez la Batmobile et Robin, le seul vrai gadget high-tech de Batman est bien évidemment sa ceinture. Elle recèle de nombreux trésors, très variables selon les épisodes de la série. On y trouve ainsi pêle-mêle, ses batarangs, un bat-lasso, des bat-menottes, mais aussi des choses bien plus improbables. Un anneau en kryptonite y fait même son apparition dans un des comics où le scénario tournait autour de Superman.

Captain Orgazmo : l’Orgazmorator

Captain Orgazmo

Allergique au politiquement incorrect, passez votre chemin. Le Capitaine Orgazmo n’est rien d’autre qu’un personnage sorti tout droit de l’imagination de Trey Parker et Matt Stone, les créateurs de South Park. Ce mormon expert en arts martiaux (ne cherchez pas le lien) se retrouve engagé sur le tournage d’un film pornographique (ne cherchez toujours pas). Parmi ses armes principales, il dispose d’un orgazmorator dont on vous laisse imaginer l’effet sur ses conquêtes féminines.

Alien : le détecteur de mouvement

Baigné dans un univers de science-fiction, Alien regorge toutefois de quelques objets incontournables comme le détecteur de mouvements si précieux pour repérer les Aliens cachés dans les conduits de ventilation. Techniquement, l’appareil n’est pas d’une grande portée. Il fonctionne en repérant les micro-changement de densité d’air dus au déplacement des Aliens.

Minority report : l’écran holographique

Minority Report

À sa sortie en 2002, Minority Report avait bluffé le public, non seulement grâce à son histoire tirée d’une nouvelle de Philip K. Dick, mais aussi par l’interface holographique qu’utilisait Tom Cruise. Muni d’un gant, il naviguait dans ses contenus (graphiques, vidéos, etc.) sans toucher une seule fois un clavier. Si huit ans plus tard, on est moins impressionné par l’aspect tactile de la chose (les smartphones et tablettes n’y sont pas pour rien), il n’en reste pas moins que le côté spectaculaire est toujours bien présent.

Le Cinquième Élément : la palette maquillage automatique

Le Cinquième Elément

Baigné dans un monde technologique, le Cinquième Element proposait quelques trouvailles intéressantes, comme ce système de maquillage qui certainement fait rêver plus d’une femme. On note au passage le placement de produit Chanel qui participe certainement au budget de 90 000 000 de dollars du film.

Stargate SG-1 : le Zat’nik’tel

Ne dites surtout pas aux fans de Stargate que le Zat’nik’tel ressemble au Phaser de Star Trek. Il pourrait le prendre très mal. Cette arme de poing propose pourtant quelques similitudes avec celle préférée des Trekkies. Elle envoie notamment un rayon d’énergie vers la cible. On le compare à un champ électrique qui traverse le corps de la victime, créant des spasmes musculaires. Avec de multiples tirs, il peut causer d’un arrêt cardiaque à la désintégration pure et simple de la cible.

Iron Man : l’armure

Dans le film adapté au cinéma en 2008, l’origine de l’armure d’Iron Man est différente de celle évoquée dans le comics original. Pour Hollywood, l’armure prend naissance à partir de travaux réalisés par le héros Tony Stark sous la contrainte terroriste. Au lieu de leur fabriquer un missile (son métier), il conçoit cette armure truffée de gadgets qui lui permettra de s’enfuir. Elle s’inspire notamment du principe de l’exosquelette.

Total Recall : le masque transformiste

Total Recall

Adapté d’une nouvelle de Philip K. Dick tout comme Minority Report, Total Recall narre les aventures de Doug Quaid sur Mars, entre rêve et réalité. Pour passer inaperçu alors qu’il est recherché, le héros interprété par Arnold Schwarzenegger utilise un masque lui permettant de se faire passer pour une femme. Mais en plein contrôle de police, le masque bardé d'électronique connait un dysfonctionnement et dévoile ainsi son mécanisme très spectaculaire.

Code Lisa : Lisa

Code Lisa

Deux ados plutôt rejetés de leurs camarades de lycée arrivent à créer tel Frankenstein, une sublime créature sur le modèle de leur femme idéale. Douée de plusieurs pouvoirs, elle leur rendra service et les sortira de bien des situations difficiles.

Star Trek : le Phaser et le Transporter

Star Strek Phaser
Le très célèbre pistolet de Star Trek reste l’une des armes de choix de la science-fiction. Décliné également en fusil. Sa technologie permet aussi bien d’étourdir les victimes que de complètement les désintégrer selon le réglage de la puissance. Encore mieux, le rayon peut être ajusté pour toucher plusieurs personnes à la fois.


Star Strek Transporter

Autre objet de la série, source de tous les fantasmes : le Transporter. Cette machine ne fait qu’exploiter ce vieux principe de la science-fiction : la télétransportation. Le Transporter  dématérialise d’abord les personnes avant de transporter cette énergie vers un point de rematérialisation. Très simple sur le papier, on attend toujours la mise en pratique dans la réalité.

The IT Crowd : l’Internet

The IT Crowd

Cette hilarante série anglaise suit les aventures peu reluisantes de deux employés du service informatique d’une entreprise. Leur responsable, Jen, n’est pas vraiment au fait de la chose informatique. Elle gagne pourtant le prix d’employée du mois et doit faire un discours devant ses collègues. Roy et Moss lui font alors croire qu’ils pourraient lui prêter pour les épater tout l’Internet qui tient dans une simple boite noire. Certainement le gadget ultime du geek.

Tom's guide dans le monde
  • Allemagne
  • Italie
  • Irlande
  • Royaume Uni
  • Etats Unis
Suivre Tom's Guide
Inscrivez-vous à la Newsletter
  • ajouter à twitter
  • ajouter à facebook
  • ajouter un flux RSS