[Test] Galaxy Tab 10.1 : la nouvelle référence ?

Première prise en main


La Galaxy Tab 10.1 tombe bien sous les mains. Point intéressant, ses deux haut-parleurs situés de part et d’autre de l’écran sont placés assez haut pour ne jamais être obstrués par les index. Par contre, lorsqu’on lâche la tablette d’une main pour saisir du texte ou naviguer sur la tablette, elle a tendance à glisser.

En cause, son dos en finition glosy qui n’empêche pas les mains de déraper. De plus, le format 10 pouces n’arrange pas non plus. En 7 pouces,la Galaxy Tab était bien plus facile à manipuler. Précisons toutefois que Samsung a intégrer une fonction tactile pour zoomer facilement sur un contenu. Pour ce faire, il suffit de maintenir les deux pouces sur l'écran et d'incliner la tablette. Une idée qui s'avère utilise lors de la lecture d'ebooks, par exemple.

Vient ensuite son écran. Il se révèle être oléophile, c'est-à-dire qu’il retient toutes les empreintes de doigt. Normalement les dalles des appareils tactiles reçoivent un traitement contre ce désagrément. La Galaxy Tab 10.1 n’y a pas eu droit. Si sa luminosité permet de ne dissimuler les empreintes une fois la tablette allumée, celles-ci ressortent pour peu qu’il y ait trop de luminosité externe, celle du soleil, par exemple.