GPS Garmin nüvi 200 : taille réduite pour performance de taille

Le GPS urbain de cet été?

Le nüvi 200 de Garmin est un GPS de poche dont l’ambition dépasse largement les mensurations. Le PND (Personal Navigation Device ou GPS autonome) du constructeur américain veut rivaliser avec le leader mondial Tom Tom sur l’entrée de gamme du secteur. Et Garmin s’en donne les moyens en proposant un produit au prix très attractif et aux prétentions élevées. Annoncé comme la référence des premiers prix, le nüvi 200 est-il le PND tant attendu ?

Caractéristiques
Dimensions 9,7 x 7,3 x 2 cm
Cartographie France
Mémoire interne Port carte SD
Écran 3,5 pouces
Poids 148 g.
Autonomie de 3 à 7 heures selon l’usage

Navigation : un compagnon de route efficace

Si les GPS tendent de plus en plus à se diversifier, en proposant notamment des fonctions multimédia, il n’en restent pas moins des outils de navigation. Ce rôle premier a, malheureusement, tendance à être éclipsé par des fonctions gadgets. Le nüvi ne tombe pas dans le piège de la diversification et s’avère être un navigateur performant.

Navigateur convaincant

Le PND de Garmin est précis, au point que sur des chaussées larges la position de la voiture est fidèlement reproduite. La réception est au niveau de la précision, même dans les « canyons urbains » (testé dans les méandres de La Défense), il ne perd pas le signal. Sa sensibilité lui permet même de « survivre » à des tunnels de plusieures dizaines de mètres.

Rapide, précis, efficace

Les instructions vocales sont, elles aussi, limpides bien que la voix métallique du navigateur ne soit pas des plus agréables. Les trajets sont choisis de manière pertinente et le nüvi autorise ses utilisateurs à les analyser, les modifier et même les prévisualiser. À noter qu’il est possible d’adapter le trajet à son mode de transport (piéton, vélo, auto).

En matière de navigation pure, le bilan aurait pu être parfait si le PND de Garmin avait bénéficié d’un mode hors routes avec les sentiers de randonnées. Or le nüvi 200 est essentiellement urbain. En revanche, le bémol est relatif lorsqu’il faut se pencher sur l’actualité des cartes. Seules les dernières modifications routières et quelques radars manquent à l’appel. Par ailleurs, en matière de prévention routière, le GPS signale même les zones de contrôles fréquents grâce à un double avertisseur sonore et visuel.

Le nüvi 200 est donc un navigateur de qualité qui offre précision et performance. Cependant, il est plus adapté à un usage urbain et ne saura satisfaire les baroudeurs.

Des performances logicielles convaincantes

Le nüvi 200 démarre pied au plancher. Moins de 15 secondes après sa mise en route, l’utilisateur est en mesure de saisir sa requête.

La première recherche de satellites peut s’avérer laborieuse, surtout depuis une voiture équipée d’un pare brise athermique. Pour ce test nous avons utilisé une Renault Clio 2 dotée de ce système de vitrage. Le premier calcul peut donc dépasser la minute, d’autant plus que le nüvi 200, n’autorise pas la connexion à une antenne GPS externe.

Un logiciel performant...

Une fois lancé, rien n’arrête le mini PND dont l’interface affiche une rapidité surprenante pour chacune des actions effectuées. Les itinéraires sont évalués en quelques secondes, à peine, et il est possible de les retrouver grâce à une fonction d’enregistrement des trajets favoris.

Par ailleurs, le nüvi 200 compte dans ses options des fonctions désormais classiques chez les PND, telles que les POI (Points of Interest ou Points d’intérêt), autrement dit une base de données avec les principaux commerces, restaurants, stations-service, etc. Le moteur de recherche des POI permet même une recherche affinée en fonction du type de restaurant voulu par exemple.

... et personnalisable

Le logiciel maison, Garmin City Navigator V9, est personnalisable dans ses aspects principaux (choix de la vue, définition de ses propres POI sur les cartes stockées, organisation des favoris…). Il est également possible de télécharger depuis le site du constructeur le modèle iconographique de son véhicule ou de la voiture de ses rêves pour une navigation plus ludique.

Le Nüvi est également compatible « Mass Storage ». C’est-à-dire que, connecté à un PC, il donne accès au contenu du Garmin ainsi qu’au menu de son lecteur de carte mémoire.

Dans ses fonctionnalités, sa rapidité d’action et son degré de personnalisation le GPS de Garmin est presque irréprochable. Ses performances logicielles sont au-delà de la moyenne pour un entrée de gamme.

L'ergonomie au rendez-vous?

GPS de taille réduite (9,7 x 7,3 x 2 cm / 148 g ), le nüvi 200 se présente sous un aspect assez agréable. Pas de vis apparente, pas de molette mal positionnée. Le boîtier gris, s’il n’est pas réalisé avec les plastiques les plus flatteurs, rassure autant par l’impression de solidité qu’il dégage que par sa simplicité apparente. En effet, une seule touche existe qui sert à la fois au démarrage, à l’extinction, et au verrouillage de l’appareil.

Instinctif

La prise en main est des plus aisées. Le nüvi propose une interface instinctive aussi simple qu’explicite, bien que la saisie intelligente des adresses fasse défaut. Les menus s’affichent dans des couleurs distinctes pour plus de visibilité et donc pour une plus grande sécurité au volant. Les commandes sont claires et la saisie s’en trouve simplifiée.

L’écran de 3,5 pouces n’est certes pas des plus impressionnants mais permet tout de même de bénéficier d’une bonne lisibilité (pour les plus exigeants, le constructeur a pensé à une version wide de son PND, le 200W). La luminosité de l’écran est bien dosée et l’appareil s’adapte aux conditions de visibilité grâce à un mode jour/nuit.

Le son : première fausse note

La faiblesse vient du son. Bien évidemment, il est réglable à souhait mais il faut compter plusieurs manipulations avant d’accéder au menu sonore et l’utilisateur devra composer avec une voix encore trop robotisée qui rend les instructions plus pénibles.

Le GPS de Garmin se fixe très facilement grâce à un kit de fixation simplifié, vendu avec le PND. Réglable en hauteur et possédant un pivot, il ne lui manque qu’un peu de longueur pour être vraiment adapté à tous les types de véhicules. Enfin, côté documentation, l’essentiel est là, partagé entre le CD fourni à l’achat et l’aide en ligne.

Fonctionnel à souhait ?

Le nüvi 200 compte dans ses capacités la grande majorité des fonctions basiques d’un GPS, calcul et personnalisation de l’itinéraire notamment. Nous regretterons l’impossibilité d’intégrer plusieurs points de passage dans un trajet personnalisé et l’absence de synthèse vocale, la lisibilité du nom des rues étant par ailleurs un des autres points négatifs de l’appareil.

Le TMC grand absent

Pas de TMC non plus, en d’autres termes, impossible de bénéficier de l’info trafic sur ce GPS, ce qui est une caractéristique commune à la plupart des entrées de gamme, mais ce qui n’enlève rien à nos regrets.

Pour le reste des fonctions, le nüvi 200 atteint ses objectifs, parfois même avec brio, notamment lorsqu’il s’agit du « recalcul » d’itinéraire. En effet, en cas d’erreur involontaire ou voulue de la part du conducteur, il ne faut pas plus de trois à cinq secondes pour que le GPS de Garmin ne lui propose une route secondaire tout aussi pertinente que la première. Il est tout aussi facile d’éviter le choix initial du navigateur sans s’attirer les foudres du nüvi.

Le nüvi 200 souffre t’il de son positionnement ?

Quant à la précision, elle est toujours de rigueur. Pas seulement dans la cartographie Navteq, embarquée par le GPS, mais aussi sur le placement même du véhicule sur la route. Ainsi, sur les chaussées larges, le nüvi est capable de retranscrire la position exacte du véhicule. Nous avons également testé le GPS sur un parking sans que le signal soit perturbé et sans modification des performances puisque le nüvi indiquait jusqu’au placement du véhicule par rapport à la route.

Bilan plutôt positif pour les fonctions. Bien sûr, le GPS de Garmin n’atteint pas les sommets mais l’origine de ces défauts ne fait pas de doute. La faute en revient au positionnement économique de l’appareil. Pour préserver une hiérarchie dans son catalogue, le constructeur ne pouvait adjoindre au nüvi 200 des options réservées à ses produits milieu et haut de gamme.

Le nüvi 200 pris en défaut dans ses options?

Le nüvi 200 va-t-il réaliser le grand chelem en rendant une copie aussi convaincante en matière d’options que sur les précédents points d’évaluation ? La réponse est non, car aussi performant, et aussi agréable soit-il, le GPS de Garmin a fait l’impasse sur le volet optionnel de ses compétences.

Un bundle pauvre

À commencer par les fonctions main libre et le Bluetoth qui ne font pas partie des maigres options répertoriées par le nüvi 200. Tout comme le matériel fourni à l’achat. À moins, de prévoir un budget spécifique, le nouvel acquéreur du GPS de Garmin devra composer avec l’absence d’un câble d’alimentation secteur (la recharge se fait par l’allume-cigares), mais aussi d’un câble USB, permettant de relier l’appareil à son ordinateur. Plus regrettable encore, l’absence d’une housse de protection, elle aussi disponible en option, qui aurait semblée toute naturelle pour un GPS dit de poche.

La cartographie est stockée sur la carte mémoire de l’appareil, qui présente également un port microSD. Et c’est là une bonne nouvelle puisque le nüvi 200 est compatible JPEG et permet de visionner ses photos. Pas de vidéo, en revanche et encore moins de musique et c’est un véritable regret de devoir s’en passer tant le GPS aurait pu se convertir en lecteur multimédia.

Le nüvi 200, sans superflu

Aucune surprise n’est à noter du côté des options secondaires. Le nüvi 200 ne fait pas dans le superflu et se contente du minimum urbain. Pas de propriétés anti-choc particulières, encore moins d’étanchéité, mais pas de météo non plus et une garantie finalement banale d’un an.

A moins de 200 € fallait-il s’attendre à des miracles en termes d’équipement et d’options ? Certainement pas, mais les performances atteintes lors des autres critères d’évaluation nous autorisaient à espérer. Force est de constater que, par souci de réduction de coûts, sans doutes, le nüvi 200 se contente du strict minimum pour les options.

Le verdict

Le nüvi 200 est un GPS urbain de qualité qui ne fait pas dans la démesure. Précis, fonctionnel et intuitif il offre des performances très supérieures à la moyenne des entrées de gamme. Cet appareil conviendra parfaitement à une utilisation très classique et urbaine. En revanche, l’absence de TMC et d’accessoires aussi essentiels qu’une housse ou un câble d’alimentation secteur sont préjudiciables.

Garmin nüvi 200
Le nüvi 200 allie performance et facilité d’utilisation. Il conviendra parfaitement à un usage en ville et aux nouveaux possesseurs de GPS. Garmin propose un produit au rapport qualité prix imbattable à l’heure actuelle, mais c’est au détriment de certaines options et d’un package complet.
  • Les plus
  • Les moins
    • Qualité de la navigation
    • Ergonomie
    • La navigation intuitive
    • Pas de TMC
    • Un package très incomplet

Le Garmin nüvi 200 comparé à notre GPS référence, le Via Michelin X960