[Test] HP Envy X2 : portable et tablette sous Windows 8

En mode tablette

Pour transformer l’Envy X2 en tablette, il faut tirer sur un petit ergot situé sur la charnière. La manipulation est simple et rapide. Pour remettre le tout en PC portable, il suffit de poser l’écran/tablette sur les deux attaches du dock. En le remontant, la fiche électronique s’enclenche automatiquement.
 
Une fois que l’on ôte la tablette de son support, le poids est divisé. La tablette est alors agréable à tenir en main. Malgré ses 11,6 pouces, elle n’est pas aussi difficile à manipuler. Par contre, saisir du texte avec les pouces s’avère compliqué. Contrairement à un iPad ou une tablette Android qui peut être utilisé à la verticale, l’Envy X2 est bloqué par Windows 8 qui l’oblige à fonctionner à l’horizontale, tout du moins que le bureau. De facto, dans l’idéal, on utilisera uniquement le bureau qu’en mode PC, la tablette bien enclenchée sur le dock-clavier.

Les boutons de la tablette sont disposés sur sa face arrière : un double pour le volume et un autre pour la mise en marche. On y trouve également un port microSD dissimulé sur la partie basse.



HP propose un stylet pour une utilisation avancée en mode tablette. En option, il n’est disponible qu’en Amérique du Nord pour le moment. Néanmoins, d’après les forums du constructeur, n’importe quel stylet ferait l’affaire.

L’écran de l’Envy X2 est correct. Il dispose d’un rétroéclairage à LED et d’une dalle en verre. Comme sur beaucoup de machines, cette protection fait office de miroir. Au soleil, l’utilisation devient compliquée ce qui est dommage pour une tablette. Autre point noir, la définition qui ne dépasse pas le 1366 x 768 pixels. Encore une fois, la configuration limite les fonctions.

En mode portable

En mode portable, notons le mauvais équilibre de l’ensemble. Lors de l’ouverture de la machine, le support de l’écran surélève le dock. Une action qui a pour effet de déséquilibrer les deux parties. C’est alors qu’une pression un peu appuyée sur l’écran tactile peut faire basculer l’ordinateur vers l’arrière. Un problème gênant à l’usage.

Le clavier chiclet se comporte à merveille. Ses touches sont bien espacées et offrent une frappe agréable. Le touchpad est similaire à celui des Spectre, les Ultrabooks de HP. Bien designé, il est également en aluminium et dispose d’un côté actif pour le désactiver facilement.

Verdict : À part son problème de maintien et un écran trop brillant, l’Envy X2 n’est pas désagréable à utiliser.

Acheter l'Envy X2 au meilleur prix


Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • g-style
    donc au final un produit avec un rapport qualite prix tout pourris face a une surface pro.
    certes il y a de l'autonomie, mais l'utilisation doit rester "casual" et pas trop gourmande...
    donc c'est pourris
    0