[Test] HP Envy X2 : portable et tablette sous Windows 8

Lancé en fin d’année dernière, l’Envy X2 est un ordinateur portable hybride. On comprend en fait qu’il s’agit d’une tablette tactile capable de se transformer en PC grâce à un dock-clavier.

HP n’est pas le premier constructeur à tenter l’expérience. Asus et Samsung ont déjà essuyé les plâtres avec leurs Vivo Tab et Ativ Smart PC 500T1C. Tous jouent la même carte : celle de l’autonomie avec des concessions sur les performances. Un pari gagnant ? Rien n’est moins certain lorsque l’on sait que le netbook n’est plus et que personne ne lui réclame un successeur.

Vendu entre 700 et 800 euros, l’Envy X2 a l’avantage de fonctionner sous Windows 8 et donc d’être utilisé comme un véritable ordinateur contrairement à Windows RT qui, compatible ARM, n’autorise pas l’installation de logiciels x86, soit ceux du quotidien.

Le maître étalon étant sorti avec la Surface Pro, que vaut l’Envy X2 par rapport à celle-ci qui, rappelons-le, débute à 879 euros, soit une centaine d’euros de plus que l’Envy X2 ?

Design et finitions

Voilà une machine qui pèse son poids. Sous ses airs de petit ordinateur de 11,6 pouces, l’Envy X2 cache une double batterie qui écrase la balance. 1,4 kg, c’est beaucoup pour un ordinateur de cette taille. Néanmoins, il faut lui concéder que ses concurrents ne sont pas mieux lotis.

Tout en aluminium brossé, il offre une finition très agréable. Les bords arrondis sont très bien ajustés. Rien ne bouge ou presque, la partie tablette gigote un peu sur ses charnières. Un constat que l’on fait également lorsque l’ordinateur est ouvert. On s’aperçoit alors que les deux parties de la charnière ne sont pas complètement serrées contre l’écran.

Une connectique d'Ultrabook

La connectique est limitée. Elle est contenue sur les deux côtés de l’Envy X2. On y compte un port HDMI, un minijack, une prise d’alimentation propriétaire et deux USB 2.0. Point d’USB 3.0 sur cette machine à prêt de 800 euros, diriez-vous ? C’est normal, la configuration ne le gère pas. Ajoutons à cela un lecteur de cartes SD.

La connectivité est plus fournie avec du Wi-fi, Bluetooth et même une puce NFC. Cette dernière s’avère pratique pour l’échange de fichiers.

Verdict : le premier contact avec l’Envy X2 est bon. Bien qu’il soit lourd, il reste compact et bénéficie d’une belle finition en aluminium qui participe au sentiment de robustesse.

Acheter l'Envy X2 au meilleur prix


Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • g-style
    donc au final un produit avec un rapport qualite prix tout pourris face a une surface pro.
    certes il y a de l'autonomie, mais l'utilisation doit rester "casual" et pas trop gourmande...
    donc c'est pourris
    0