[Test] HTC Titan : le plus grand des smartphones

Grand écran, petite définition

4,7 pouces de diagonale, c’est bien, encore faut-il afficher une image de bonne facture. Sur le papier, le Titan ne part pas gagnant avec une définition à la traîne. 800 x 480 pixels : c’est moins que les 960 x 640 pixels de l’iPhone 4(S) ou les 1280 x 720 pixels du prochain Galaxy Nexus de Samsung. Bien sûr, à côté de cela, les Galaxy S2, BlackBerry 9860 ou Lumia 800 se réclament de la même définition. Néanmoins, aucun de ces modèles n’étale ses pixels sur une aussi grande surface. Aussi, lors de la navigation sur Internet, la définition oblige à zoomer pour lire certains textes, malgré la taille de l’écran. Néanmoins, le Titan s’en sort assez bien surtout grâce à des couleurs très justes, une luminosité haut de gamme et le contraste apporté par sa technologie S-LCD. Pour ne rien gâcher, HTC a même pensé à équiper l’écran de son appareil d’un système anti-empreintes. Par contre, ce n’est pas une dalle de type Gorilla Glass. Attention aux rayures !

Fluidité exemplaire

Seules 25 secondes sont nécessaires au Titan pour se mettre en marche et être fonctionnel sous Windows Phone 7.5. C’est un temps assez agréable comparé aux 40 secondes prises en moyenne par un iPhone 4. Derrière cette vivacité, on trouve un processeur SnapDragon de Qualcomm. Cadencé à 1,5 GHz, il est épaulé par 512 Mo de mémoire vive et 16 Go d’espace disque, de quoi assurer une utilisation correcte. Après près de deux semaines d’utilisation, nous n’avons d’ailleurs jamais noté de ralentissements. Certes, Mango y est pour quelque chose. La nouvelle version de Windows Phone se couple parfaitement avec les composants haut de gamme du Titan ce qui confirme l’intérêt de la présence de cet OS sur le marché.