Apple LED Cinema Display 27’’: le luxe au sens large

En pratique

Les couleurs par défaut sont trop froides, à 6900K. Les teintes sont trop vives, offrant un rendu certes flatteur aux photos, mais pas plus juste pour autant ! Bref, c’est le moment d’investir dans un calibrateur si ce n’est pas déjà fait. D’ailleurs, à 1100 euros pièce, faire l’impasse sur un outil de calibration à 100 euros serait dommage.

On peut se poser la question de l’intérêt d’une telle résolution. A l’essai, c’est vraiment pratique. On peut étaler ses documents sur le bureau et les professionnels de la CAO bénéficieront d’une finesse de rendu fantastique. Mais pour les autres ? Et bien la vidéo déçoit, forcément. Les DVD sont trop flous, et même les films en HD, remis à l’échelle sont dégradés sur cet écran trop résolu. De même, si vous jouez il sera difficile d’attendre la résolution native. D’ailleurs, la dalle IPS n’est pas très véloce avec 23-25ms dans le pire des cas.

Consommation

Cet écran a été testé après la mise au point de notre nouvelle méthode de mesure de la consommation des appareils. Nous pouvons donc vous communiquer les données relatives à sa consommation d’énergie. On a beau nous expliquer sur le site du constructeur que l’écran LED, c’est super bien parce que c’est écologique. Il n’empêche. Même en conditions de luminosité standard, il engouffre 72W. Seulement 6W sont utilisés pour charger le MacPro. C’est énorme comme consommation, surtout quand on compare par exemple l’Apple LED Cinema Display 27" au Iiyama B2712HDS par exemple. C’est bien simple, on peut en alimenter deux avec la consommation de l’Apple. Bref, c’est plutôt mauvais.