Laboratoires : ce que l’avenir nous prépare

Des réfrigérateurs magnétiques

Les réfrigérateurs se font toujours plus efficaces et toujours plus compacts. Mais bientôt, ils pourraient être alimentés grâce à de nouveaux matériaux, comme de puissants aimants. D’après les recherches effectuées à Berkeley, les aimants utilisent non seulement moins d’énergie, sont moins bruyants, mais ils sont aussi sans CFC, ces gaz qui contribuent à l’effet de serre.

Ce système est basé sur l’effet magnétocalorique, par lequel un changement du champ magnétique dans un matériau provoque un refroidissement. L’idée, selon les chercheurs, est de trouver un alliage qui crée cette opération à température ambiante, sans avoir à apporter trop d’énergie et pour un prix abordable.

Dans cette optique, différents chercheurs se penchent sur un dispositif d’alliage qui offre un effet magnétocalorique géant, provoquant ainsi une immense différence de température lorsque les champs magnétiques sont manipulés.

Pour l’instant, l’équipe de Berkeley a déterminé que l’ajout de cuivre affaiblit le magnétisme de l’alliage, tout en renforçant le lien nickel-gallium. Elle analyse actuellement les alliages en ajoutant différents matériaux tel le lanthanide, du fer ou du silicium. Une fois assimilé et maîtrisé, l’effet magnétocalorique géant pourrait être utilisé non seulement sur les réfrigérateurs mais aussi sur les ordinateurs portables, ou encore pour l’air conditionné en voiture.