Laboratoires : ce que l’avenir nous prépare

Puce mémoire basse tension

Le perfectionnement des dispositifs de mémoire va devenir indispensable face à l’arrivée de nouveaux gadgets toujours plus élaborés. Les dernières découvertes révélées par les chercheurs permettront de stocker davantage tout en nécessitant moins d’énergie.

Actuellement, la plupart des appareils électroniques convertissent les données en code binaire. D’après les chercheurs de l’Université d’Edimbourg, une nouvelle puce dispose d’un procédé mécanique capable de traduire les données en signaux électriques. Ce procédé permet une grande amélioration des performances de la puce tout en économisant de l’énergie par rapport aux outils habituels de stockage.

L’appareil enregistre les données en mesurant le courant passant dans le nanotube de carbone. Le codage binaire des données est ensuite établi grâce à une électrode qui contrôle la circulation du courant.

Les tentatives précédentes d’utilisations de transistors à nanotube de carbone ont été un échec en raison d’une vitesse de transmission trop faible et une capacité de mémoire trop courte. Grâce à ce procédé mécanique bien plus efficace, les chercheurs sont parvenus à surmonter ces problèmes.