Jouer à 2000 euros : 3 portables en test

MSI GX620 : l'harmonie des composants

Alors qu’il s’apprête à lancer sa nouvelle gamme GT d’ordinateurs portables pour joueurs MSI apparaît dans cet article sous les traits du GX620, un modèle taillé pour le multimédia selon les dires de son constructeur. Néanmoins, au fil des tests, ce PC, unique 15,4 pouces de cet article, s’est avéré meilleur que certains portables entièrement dédiés aux gamers.

De petits composants

Basé sur une plateforme Centrino 2, le GX620 intègre un Core 2 Duo P8400 cadencé à 2,26 GHz. Celui-ci est couplé à 4 Go de mémoire vive DDR2 cadencés à 800 MHz. On peut ajouter également que MSI a opté pour un disque dur simple de 320 Go et un graveur DVD. Bien entendu, on s’aperçoit rapidement que ce portable n’est pas une brute de performances. Pour preuve, son score sous PCMark Vantage où il totalise 3579 points, soit la plus faible performance des trois portables testés ici.

Mais de surprenants résultats

La partie graphique confirme les spéculations du début. Avec une 9600M GT dotée de 512 Mo de mémoire vidéo en GDDR3, le portable de MSI ne semble pas pouvoir lutter face aux monstres de puissance mis à ses côtés. Et pourtant, lors des benchmarks en jeu, force est de constater que le GX620 a été monté de manière cohérente.

Les composants semblent fonctionner en harmonie. La carte graphique ne bride pas le processeur et l’inverse se vérifie aussi. Ainsi, ce 15 pouces (résolution de 1680 x 1050) discret se permet des performances insoupçonnées sous des jeux bien gourmands. Pour exemple, sous Race Driver Grid et World in Conflict, il fait mieux que le modèle de Toshiba qu’il talonne dans Unreal Tournament III et Crysis.

Design simple et élégant

Côté design, MSI ne fait pas dans le tape à l’œil. Avec une coque en acier brossé noir, le GX620 ne se permet que quelques bandes rouges pour souligner ses formes et réaffirmer son côté un peu « joueur ». Cela se confirme d’ailleurs avec les touches ZSQD, bien connues des habitués des FPS, qui sont ici marquées de rouge pour une prise en main plus rapide. Bien que petit et sans fioriture, le modèle de MSI paraît bien solide. Ses charnières n’ont rien à envier au G70s d’Asus et maintiennent correctement l’écran.

Petit détail sympathique, MSI a opté pour une fermeture sans loquet. Cependant, contrairement à beaucoup d’autres appareils, ici tout se passe bien et les deux battants du portable ne claquent pas entre eux lorsque l’on se ballade avec sous le bras. Cela est dû à la présence de plusieurs aimants situés dans la coque qui assurent un bon maintien de l’ensemble.

Grosse autonomie

On achève le tour de ce 15 pouces par son autonomie. Bien entendu, il est avantagé par rapport aux G70s et X300 grâce à une dalle plus petite. Néanmoins, cela ne justifie pas entièrement le bel écart que prend MSI, ici. À pleine charge sous BatteryEater 05, le GX620 est resté éveillé 2h06. Cette performance peut s’expliquer par l’utilisation de composants peu gourmands, mais surtout par la présence d’une plateforme Centrino 2 et d’un processeur qui, bien que véloce, ne consomme que 25 Watts. Une bonne surprise pour un PC que l’on aurait pu penser à la traîne.