Ces produits high-tech bientôt perdus de vue

Netbooks

Qui n’a pas voulu un netbook ? Qui en veut encore un ? Deux questions qui suffisent à comprendre que là aussi nous avons assisté à un marché qui a explosé en quelques années et se rétracte presque aussi rapidement. Alors que l’esprit initial était un PC ultra basique à faible coût, les constructeurs ont pris le risque de monter en gamme pour proposer des machines plus confortables certes, mais surtout bien trop chères.

Résultat des courses : les consommateurs déjà équipés se détournent au fur et à mesure de ces produits. Peu adaptés à un usage purement productif, les netbooks vont rapidement se trouver face à une autre concurrence dans cet usage très tourné vers la consultation de contenus : les tablettes. Bientôt le chant du cygne pour des machines qui auront finalement fait une courte carrière ? Gartner prévoit en tout cas une baisse de leur part de marché au sein des ordinateurs portables à moins de 10 % contre presque 25 % au plus haut de leurs ventes.