Test : Mio A501, le PDAphone le plus complet du marché?

Prise en main facile, ergonomie correcte

La première prise en main d’un téléphone est souvent concluante. Le Mio peut se targuer d’une première approche assez agréable pour qu’on ait envie de se plonger rapidement dans ses menus. Bien pensé, il tient aisément dans la main en laissant un libre accès à chacune de ses touches. Ainsi, il est possible de l’utiliser à l’aide d’une seule main. Plus agréable encore, la diversité d’approches qu’il permet. Que ce soit par l’écran tactile, le stylet, les touches dédiées ou encore par la molette directionnelle les multiples entrées du A501 sont un plus incontestable.

Rétroéclairage des touches

Impossible non plus de ne pas apprécier certains détails particulièrement soignés tels que le rétroéclairage des touches principales.

L’ergonomie est une réussite dans sa globalité. Et la prise en main en ressort facilitée. Les habitués de Windows Mobile ne souffriront d’aucun temps d’adaptation, les néophytes seront rapidement convertis. Bien que la navigation souffre de quelques lenteurs, imputables pour l’essentiel à un processuer de 200 MHz un peu « léger » compte tenu des multiples fonctions du Mio, elle reste acceptable.

L’idéal pour un premier achat ?

Que ce soit au niveau de l’ergonomie ou de la prise en main, le A501 marque de précieux points. À défaut d’innover, il propose l’essentiel des fonctionnalités connues et reconnues et conviendra donc parfaitement à un premier achat de PDA.