Test : Mio A501, le PDAphone le plus complet du marché?

GPS : la puce SiRF Star III ne fait pas tout

Argument de vente séduisant, le GPS dans un PDAphone n’est pas toujours à la hauteur des espérances. Mio a opté pour un mode de navigation assez classique, en utilisant la très célèbre puce SiRF Star III, adopté par la grande majorité des constructeurs spécialisés. L’autre argument avancé par le constructeur, c’est le temps de démarrage réduit de son logiciel.

Des menus peu clairs et rebutants

Quant à la cartographie, elle est contenue dans la carte SD fournie avec l’appareil. Une fois l’ensemble appréhendé, il convient de se lancer dans la découverte de Mio Map (troisième version du logiciel de navigation de la société). C’est à ce moment précis que les choses se compliquent. L’intuitivité présente dans l’ensemble des usages de l’A501 disparaît pour laisser place à un marasme sans nom. Les non initiés mettront plusieurs dizaines de minutes avant de se familiariser avec l’interface de recherche.

Mais ce n’est pas tout, si le temps du premier démarrage est acceptable, celui de la localisation du premier satellite dépasse l’entendement. Utiliser le GPS du Mio, c’est accepter de revenir des années en arrière et surtout, être prêt à attendre jusqu’à une dizaine de minutes avant de prendre la route.

Autonomie record

En revanche, une fois lancé, le GPS s’avère plutôt agréable, tant par sa précision que par la visibilité qu’il offre malgré la taille de l’écran. En revanche, il fait l’impasse sur la signalisation des radars et n’offre pas les mêmes performances qu’un GPS classique en matière de nouveau calcul d’un itinéraire où même de fixation du signal, notamment dans les canyons urbains où il lâche rapidement prise.

Au final, le GPS s’avère être davantage un gadget qu’un réel outil même si en matière de navigation, il n’a rien à envier aux autres PDAphones navigants. Il ne fera jamais jeu égal avec un boîtier GPS classique mais pourra toujours aider un conducteur malheureux. C’est d’autant plus dommage que l’autonomie en navigation est tout simplement bluffante avec près de 4h de performance continue.