Mizuno aux JO : le high tech au service de la tradition

Un avenir radieux

La combinaison SpeedoMizuno ne s’arrête pas à la terre ferme : les Japonais disposent d’un solide savoir-faire en matière de natation. Ce sont eux qui ont développé les combinaisons Speedo, qui ont récemment fait parler d’elle autour des bassins. Elles s’annoncent d’ores et déjà comme étant les nerfs de la guerre pour les prochaines joutes aquatiques et olympiques.

Depuis 102 ans, Mizuno, « équipementier dans l’âme », n’a cessé de faire appel aux techniques de pointe. D’abord dans le baseball, son activité d’origine : l’entreprise, qui a créé le premier tournoi de la discipline au Japon, en 1913, s’est d’abord attelée à améliorer ses battes. Puis, dans les années quarante, elle s’est illustrée dans le ski, avant de se diversifier. Les résultats ne se sont pas fait attendre et, aux JO d’Athènes, la marque a « remporté » 47 médailles. En sera-t-il de même à Pékin ? Réponse à partir du 8 août.