Test Motorola Xoom : entre coup de coeur et coup de gueule

Qu’en est-il d’Adobe Flash et de la 4G ?

La tablette Xoom présente deux lacunes : elle ne propose ni Flash ni 4G. Tous deux seront intégrés grâce à une mise à jour, qui ne sera disponible que dans quelques mois.

Aux Etats-Unis, Motorola et l'opérateur américain Verizon ont déclaré que tout acheteur de la Xoom 3G pourra acquérir la 4G trois mois après la sortie de la tablette. La mise à jour sera gratuite et le processus demandera un délai de six jours. Les deux entreprises préconisent à leurs clients de sauvegarder toutes les données et de faire une  d’usine avant d’envoyer le produit.

Certes, la mise à jour gratuite s’avère être un bon moyen de remédier au problème, mais elle reste contraignante. Pour une tablette supposée devenir un iPad-killer, l’absence du Flash au moment du lancement représente un désavantage certain. Pour le moment, il n’y a pas de date exacte pour la mise à jour du logiciel, mais il devrait sortir au « printemps 2011 », selon Motorola.

Tout cela porte à croire que l’idée était de commercialiser le produit au même moment que l’iPad 2, et ce, coûte que coûte (sortie US de Xoom le 24 février, et le 11 mars pour l’iPad 2). Mais, pour ne pas être en reste, Motorola a préféré faire l’impasse sur deux éléments fondamentaux.