Test du Nokia N96 : la vie sans écran tactile

En attendant la TV mobile

Des haut parleurs de qualitéVoici l’heure de juger le N96 en tant que lecteur audio et vidéo. Sur ce point, Nokia ne nous promettait rien de moins que la révolution. Et pour cause, disposant d’une puce DVB-H, le dernier né des N-series est un téléphone compatible avec la télévision mobile. Si Nokia a tenu ses promesses, il est difficile d’en dire autant du gouvernement. Mais là commence une toute autre histoire. Disons simplement qu’en l’état, la télévision mobile sur le N96 est une promesse qui ne demande qu’à pouvoir être exaucée. Avec des fonctions aussi complètes que le guide des programmes avec mise à jour automatique, la lecture décalée (jusqu’à 30 secondes), l’enregistrement ou la télévision à la carte, le moins que l’on puisse dire c’est que sur ce point le N96 est prêt, au moins sur le papier. En attendant d’en profiter, il va falloir se contenter de plus classique.

Une vidéo de quaité

Nokia N96Le retour sur terre est on ne peut plus banal. Comme son prédécesseur, le N96 comporte un lecteur vidéo. Il est accessible via le « Video Center » du téléphone. Une plateforme unique regroupant l’ensemble des contenus de ce type. C’est ici que l’utilisateur retrouvera ses vidéos aux divers formats supportés par le téléphone (avi, MPEG-4, WMV, etc.). C’est de là aussi qu’il pourra exploiter les vidéos sur Internet, qu’elles soient en streaming, sous forme de podcast ou… (Steve Jobs est tu-là ?) au format flash. Nous avons particulièrement apprécié la petite béquille intégrée mais aussi la qualité peu habituelle des hauts parleurs ainsi qu’une fonction dont bien des modèles devraient s’inspirer : la reprise de la lecture simplifiée. Au niveau de la qualité d’image, le N96 est à la hauteur de nos espérances et convainc largement sur ce point.

Musique !

Nokia N96Le lecteur audio est, lui, compatible avec les formats les plus répandus (MP3, AAC, eAAC+, WMA…). Il dispose des fonctionnalités basiques de tout baladeur avec création de listes d’écoute et réglages sommaires. Evidemment, l’achat sur le Nokia Music Store est très largement proposé histoire d’agrandir sa musicothèque. Enfin, signalons la présence d’un mode de navigation via les pochettes des albums. C’est pratique, joli, mais encore loin de l’aisance d’un coverflow signé Apple. Enfin, les plus exigeants trouveront le tuner FM qui tend, si souvent, à disparaître des nouveaux mobiles. Quant à la qualité, elle est là aussi très honnête avec une faiblesse tout ce qu’il y a de plus normal, dans les basses. Là aussi, la qualité du haut parleur fait mouche.