Test du Nokia N96 : la vie sans écran tactile

La réussite GPS

En matière de GPS, le N96 dispose de l’un des fleurons de Nokia, son logiciel de navigation Nokia Maps 2.0. Celui-ci, couplé à la puce A-GPS du terminal offre un compromis très intéressant en matière de navigation. Certes, nous ne sommes pas encore au niveau des performances atteintes par les terminaux dédiés (TomTom et autres Garmin), mais on s’en approche.

Mode piéton en avant

Plusieurs options s’offrent à l’utilisateur de la fonction GPS du N96. A commencer par le mode de transport. Et c’est notamment en mode piéton que ce smartphone pourrait faire la différence sur la concurrence. Car avec sa fonction gyroscopique qui permet de l’utiliser en tant que boussole ou encore sa précision, il s’avère être un compagnon urbain de qualité. Nous avons également apprécié le paramétrage des itinéraires, avec une fonction rare pour les mobiles : la définition d’étapes intermédiaires. Si le calcul des trajets est un peu long, il ne manque pas de pertinence, même lors d’un changement de route contraint.

Nokia N96 (navigation)
LogicielMaps
CartesNokia Maps 2.0
Logiciel de guidageoui, vocal
Fonction gyroscopiqueoui
Modes de cartes4
Applications GPS téléchargeablesoui

La navigation est sans doute l’une des belles réussites de ce N96. C’est surtout l’un des domaines sur lesquels les possesseurs de N95 (qui n’ont pas effectué la mise à jour de leur logiciel) verront une réelle différence. Enfin, si la fonction GPS incluse par défaut ne devait pas convenir, sachez qu’il existe nombre de logiciels, plus ou moins réussis, sous Symbian dont un spécialement édité par TomTom.