Test Nintendo 3DS : 10 raisons de l'aimer ou de la détester

On aime : l'effet 3D

Malgré toutes les fioritures que Nintendo a ajoutées à sa dernière console portable, la 3D reste évidemment le principal intérêt de cette 3DS. La 3D sans lunettes est un concept qui peut paraître quelque peu abstrait, l’effet produit est pourtant assez saisissant, pour peu qu’on respecte un certain nombre de conditions.

Concrètement, la technologie utilisée par la 3DS consiste à afficher deux images en même temps, de sorte que chaque oeil puisse voir une image distincte de son voisin (à la manière des fameuses images en relief de notre enfance). C’est ensuite notre cerveau qui fait le reste du travail en associant les deux images avec un effet de relief léger, mais bel et bien présent. Cela impose évidemment de ne souffrir d’aucun problème oculaire particulier (strabisme, par exemple), et surtout de se tenir à une distance et un angle assez précis de la console.

En outre, l’effet 3D en question reste bien différent de celui produit par les écrans utilisant des lunettes. Ici, l’impression donnera surtout un effet de profondeur dans l’écran, on ne verra pas vraiment d’objet « sortir » de l’écran, même si la profondeur est suffisamment bien gérée par la console pour imiter cet effet. Enfin, notons que la console ne veut se couper d’aucun public, et que ceux qui ne pourront pas profiter de la 3D convenablement pourront toujours la désactiver, et ce en toutes circonstances.