Test Nintendo 3DS : 10 raisons de l'aimer ou de la détester

On regrette : le design

La rédaction est assez partagée sur ce point, qui relève somme toute d’une appréciation assez subjective. Même si elle se pare d’un look glossy, qui ne fait plus vraiment original en 2011, elle souffre surtout d’une apparence vieillissante et d’un design aux formes angulaires assez peu agréable.

Si tous ces petits défauts relèvent du détail, il n’en reste pas moins que leur cumul laisse un goût amer devant cette console, qui conserve un design un peu trop similaire à celui de sa grande soeur, sortie en 2004 au Japon. Autre détail gênant : pourquoi, dans la version bleue de la console, ne pas avoir conservé ce même coloris pour l’écran, qui devient noir sans raison apparente ? Couplé à un design très angulaire et, par exemple, au fait que la présence du stick ait obligé le constructeur à placer sa célèbre croix directionnelle bien plus bas qu’à l’origine, on reste avec un sentiment mitigé devant l’apparence de cette console.