Compresser sa data : la recette miracle pour réduire son forfait ?

Des applications inaccessibles

Le véritable problème d’Onavo est l’hébergement des données à l’étranger. En effet, cela empêche l’utilisation de certains services, voire même de certaines applications. Comme sur les captures ci-dessous, les applications proposées par les opérateurs tricolores (ici Orange) ne sont plus du tout accessibles. Nous n’avons ainsi pas pu utiliser Orange Maps, Ligue 1 Orange ni Orange et moi, l’application pour consulter son compte client chez l’opérateur mobile. Sur quelques jours, cela ne se ressent pas. Sur la durée, la gêne devient plus importante. D’autant qu’il ne suffit pas de désactiver la compression de données via Onavo (Turn Savings Off) pour que cela redevienne accessible : il faut désinstaller totalement l’application et supprimer son profil Onavo de l’iPhone. Un processus expliqué dans la vidéo ci-dessous.



Dernier exemple des limites de l’application, les applications de stockage et de partage de photos, comme Flickr ou Picasa. Ayant pour habitude de sauvegarder toutes nos photos sur Flickr puis de les partager via l’application, il nous est souvent arrivé de ne pouvoir sauvegarder certains clichés pourtant de haute qualité, en raison de la compression subie par Onavo. Certains ont évoqué l’impossibilité d’accéder à des onglets de l’application Facebook, il n’en est rien. Quelques ralentissements, que l’on imagine dus à la circulation des données vers les serveurs Onavo ont été perçus, sans que cela ne perturbe la navigation outre mesure.