[Test] Ouya : que vaut la mini-console de salon Android ?

Mais où sont passés les jeux ?

Si de nombreux partenariats ont été annoncés entre Boxer8 et les éditeurs de jeux vidéo, on en attendant toujours les retombées. À l’heure où ce test est réalisé, c’est un peu moins de 250 titres qui sont disponibles sur la console. Et beaucoup d’entre eux sont à classer dans la catégorie casual gaming… sauf qu’ici, c’est d’une console de salon dont il s’agit, un matériel sur lequel ce type de jeu n’a pas vraiment sa place. Une petite poignée de gros titres sont néanmoins présents sur la console, parmi lesquels on trouve Shadowgun (joli et parfaitement jouable), The Bard’s Tale, Finaly Fantasy III et deux épisodes de Sonic. Une liste de jeux prochainement disponibles sur la console est accessible sur cette page : www.ouya.tv/games/upcoming, mais c'est vraiment l'un des plus gros faibles de la console.

Le nouvel Eldorado des émulateurs et du retrogaming


On regrette que certaines catégories ne soient pas plus fournies. Très peu de jeux de courses ne sont disponibles, et aucun NFS-like n’a encore été développé. Même chose pour les jeux de combat : pas de jeux de type Soulcalibur ou Street Figher, qui auraient pourtant parfaitement convenu à la console. On y trouve cependant une belle quantité d’émulateurs, qui permettent de retrouver la Megadrive, la PlayStation, la NES, la DS, etc. On reste néanmoins très frustré, car rien n’est gratuit, au royaume de la Ouya. Impossible de récupérer tout d’abord la licence que l’on a déjà payée sur le Google Play pour une même application disponible sur le magasin de la console. En outre, certains misent sur des restrictions « drastiques » : l’émulateur FPSE par exemple, vous permet de jouer, mais coupe le son dès la première minute. On aurait aimé un compte à rebours plutôt qu’une telle limitation.

Des ajouts et correctifs qui arrivent au fur et à mesure


Bon point : la console est très régulièrement mise à jour par firmwares interposés. L’un des principaux reproches que nous avons faits à la réception de la console concernait les téléchargements en cours. Impossible de savoir où en était le téléchargement d’un jeu, et il fallait simplement lancer plusieurs downloads en même temps, et revenir une petite demi-heure plus tard pour profiter de quelques nouveaux titres sur sa console. Certes, le temps de chargement n’a toujours pas été réglé et les serveurs de la Ouya semblent régulièrement surchargés. En revanche, et c’est tout bête, mais une petite barre de progression a été intégrée pour chaque jeu en cours de téléchargement. Espérons que les développeurs auront la même idée pour les mises à jour des jeux déjà installés, qui sont également longues à effectuées, et pour lesquelles il n'existe aucune barre de progression pour l'instant.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire