PMA 2008 : instantané du marché de la photo numérique

La nouveauté Nikon D60

Téléobjectifs NikonNous quittons le Coolpix pour trouver de l’autre côté du stand (certains y verraient tout un symbole) l’espace dédié au lancement Nikon du salon. Jouxtant l’espace sur les optiques, de nombreux D60 sont laissés à la libre manipulation avec au centre une nature morte garnie de guitares et instruments en tout genre haut en couleur.

D60 : le boîtier et la prise en main

Le Nikon D60Arrière du Nikon D60

Première prise en main, premières impressions. Sa notoriété : Nikon l’a gagné en axant sa stratégie autour de la qualité et cela se vérifie sur le D60 dont l’assemblage semble très performant. Les matériaux sont de bonne facture, la prise en main est excellente malgré la relative compacité du boitier. Mais surtout, les aficionados apprécieront le « look’n feel » très « old school » avec un déclenchement agréable et des sensations qui feront se sentir tous les « Nikonistes » en terrain connu. Pas question de dérouter la solide base d’amateurs de la marque.

Un premier galop d’essai avec le D60

Comme pour le Canon EOS 450D, nous avons eu l’opportunité de faire quelques clichés d’essai que nous pouvons mettre en relief avec ceux pris à l’aide du Canon 400D. Bien entendu, il est compliqué de conclure définitivement dans les conditions qui sont celles d’un salon, mais à l’examen primaire des clichés on retrouve un « classique » rendu plus chaud pour le 400D et plus « froidement réaliste » pour le Nikon D60. Chaque école a ses détracteurs, mais également ses défenseurs. Sur ce point, c’est une question de préférence.

Photo avec le Nikon D60Photo avec le Canon EOS 400D

Au niveau de la gestion du bruit, le D60 s’en sort un peu moins bien que l’EOS 400D qui est un bon point de repère sur ce critère. Mais là aussi, Nikon se démarque avec une image plus granulée et moins douce probablement due à un post traitement moins profond que chez Canon où le bruit est parfaitement traité, mais avec en contrepartie une certaine tendance à « lisser » le rendu. Quoi qu’il en soit dans les deux, il n’y a rien de notable. Comme souvent, le paramètre décisionnel est l’optique associée à l’appareil et celle fournie par défaut avec le D60 est plutôt dans la moyenne haute des standards du secteur.

Photo avec le Nikon D60Photo avec le Canon EOS 400D