Panasonic Toughbook CF-19 : Modern Warfare

Panasonic Toughbook CF-19Panasonic Toughbook CF-19

Le Panasonic Toughbook CF-19 n’a pas été conçu pour se la raconter dans les soirées mondaines. Si vous voulez frimer, achetez un Macbook Air. Il est beau et il y a une pomme qui brille au dos de l’écran, c’est super. Mais si vous devez emmener un ordinateur sur le terrain, nous ne donnons pas bien cher de votre précieux laptop. A l’opposé du spectre, on trouve le Panasonic Toughbook CF-19.

Panasonic Toughbook CF-19Panasonic Toughbook CF-19

Une architecture éprouvée

Côté spécification, il faut bien avouer que ça commence mal. Le processeur est un Intel Core i5-2520 cadencé à 2.5GHz. On a droit à 4 Go de Ram DDR3. Côté graphique, vous pouvez arrêter l’installation de Battlefield 3 tout de suite. Même si l’ambiance y est avec ce PC militarisé, ce n’est pas la puce graphique Intel HD3000 qui pourra vous permettre de jouer. D’ailleurs les benchmarks sont sans appel, ce n’est décidément pas un appareil bâti pour la performance brute. Côté disque dur, on trouve un bon vieux 320 Go à 7200 tours/min… au détail près qu’il est garanti antichoc jusqu’à 1,8 mètre ! Pour être franc, nous n’avons pas essayé d’aussi haut. Mais jusqu’à un mètre, les têtes se parquent. On ramasse l’appareil la peur au ventre… et il repart sans broncher. Panasonic a fait l’impasse sur le lecteur optique, jugé trop peu fiable pour tenir les exigences en vibrations des militaires.

Lire le test complet avec EreNumérique

Panasonic Toughbook CF-19Panasonic Toughbook CF-19

Le plein d'options

Si vous voulez encore plus de sécurité, Panasonic vous propose un SSD de 128Go, assemblé à partir de composants triés sur le volet. Coût de l’option : 850 euros environ… ça calme. En effet si les composants semblent familiers, leur sélection n’est certainement pas l’effet du hasard. Par exemple, le processeur Core i5 est en fait une déclinaison Vpro de la puce Intel. Le processeur du Panasonic Toughbook CF-19 supporte au niveau matériel le nouveau jeu d’instructions de cryptage AES, ce qui permet d’utiliser un disque dur crypté sans pertes de performance. Plus fort encore, l’appareil peut être désactivé à distance, s’il est déclaré volé, un peu à la manière des BlackBerry par exemple. A chaque connexion au Net, que ce soit via le WiFi, le réseau filaire ou même la 3G, l’appareil peut être mis hors d’état par Intel si on vous l’a volé. Rassurant, non ?

Panasonic Toughbook CF-19Panasonic Toughbook CF-19

Natural Born Bourrin

Au-delà de ses spécifications, c’est surtout le châssis du Panasonic Toughbook CF-19 qui impressionne. Dès que l’on actionne le levier, le ton est donné avec une lourde pièce articulée en métal qui maintient l’écran en position fermée.

Panasonic Toughbook CF-19Panasonic Toughbook CF-19

Chez Panasonic, on ne fait pas dans le girly. Ici, pas de clips. Tout est boulonné. Les matériaux ne sont peut-être pas aussi classieux que ceux d’un Macbook Pro, mais c’est soit de la tôle, soit du composite injecté de métal. La charnière entre l’écran et la base du PC est un modèle du genre.

Panasonic Toughbook CF-19Panasonic Toughbook CF-19

Côté connectique, on trouve tout ce qu’il faut et on sent que l’appareil est fait pour traverser des pays à divers niveaux de développement technologiques dans le domaine de l’informatique. Ainsi, le port série et le modem 56k côtoient la 3G. A noter d’ailleurs que toutes les connectiques sont rassemblées derrières des trappes individuelles en caoutchouc, histoire de limiter la pénétration de l’eau et de la poussière.

Lire le test complet avec EreNumérique

Panasonic Toughbook CF-19Panasonic Toughbook CF-19

Le disque dur et la batterie sont extractibles, via des portes mécaniques à double sécurité, et tropicalisées, un peu comme sur les appareils photo reflex professionnels.

Panasonic Toughbook CF-19Panasonic Toughbook CF-19

L’écran n’est pas d’une résolution exceptionnelle, mais sa luminosité peut monter jusqu’à 500 cd/m2, quand un notebook normal atteint péniblement les 80 cd/m2. L’objectif est de rendre l’écran utilisable en plein jour. D’ailleurs, il est tactile. C’est une technologie résistive qui est à l’œuvre ici. C’est peu précis mais on peut s’en servir avec des gros gants. On a essayé. Le stylet fourni avec est un peu désuet et la conversion au format tablette nous laisse dubitatif puisque c’est Windows 7 Pro qui est installé ici. Revers de la médaille, le poids de ce 10,1 pouces atteint tout de même 2.3 kg. C’est la tablette de King-Kong.

Lire le test complet avec EreNumérique

Panasonic Toughbook CF-19Panasonic Toughbook CF-19

Le clavier et le touchpad restent le point faible de la configuration. Le jeu de touche est relativement étroit et le touchpad ridiculement étriqué. Contacté sur le sujet, Panasonic nous confie que c’est une remarque qui revient souvent. Mais en fait, le Touchpad est résistif. Il est conçu pour fonctionner avec des gants, et pourquoi pas à l’occasion, de la boue. C’est étanche et on peut renverser l’équivalent d’un bon verre d’eau dessus sans souci. L’autonomie n’atteint pas les neuf heures annoncées, mais nous avons pu tenir 7 heures en lecture vidéo.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • fullme
    Pas de prix.
    La SSD à 850€, ils fail de ne pas la mettre de base.
    0
  • BonjourBoloss@1336122106@guest
    Je suis pour la peine de mort. Comme ça ils comprendront la prochaine fois...

    www.bonjourboloss.fr
    0