L’Android TV arrive en France : People of Lava Scandinavia 42 pouces

Ce téléviseur LCD est le premier modèle sous Android à être commercialisé sur le marché français. Après le fiasco de la Google TV de Sony aux US, voici donc la célèbre interface mobile adaptée au grand écran par un fabricant Européen. Pour cet exercice de style technologique, nous vous présentons le Scandinavia du constructeur suédois People of Lava.

Le téléviseur People of Lava Scandinavia est un 42 pouces hors du commun à plus d’un titre. Articulé autour d’une dalle LCD à rétro-éclairage LED plutôt classique, l’écran offre une qualité de fabrication qui donne vraiment dans l’exceptionnel. Mais c’est surtout l’intégration du module Android qui a retenu notre attention, de même que la télécommande à clavier Qwerty complet. Mais est-ce vraiment une bonne idée ?

Design et finition

La marque scandinave a fait dans le lourd, le très lourd même, puisque la coque est encadrée de HI-MACS, un matériau industriel utilisé pour réaliser des plans de travail installés dans des cuisines haut de gamme. C’est un composite constitué de résine et de bauxite. On le trouve également dans la construction navale. Le matériau en question est d’une robustesse à tout épreuve mais il n’est pas léger, c’est le moins que l’on puisse dire. Comme tout n’est pas en HI-MACS évidemment, le reste est en métal ou en verre. Le dos de l’appareil est composé de plaques d’acier qui ne dépareillerait pas sur un écran d’affichage public durci. Bref, c’est du sérieux. Si l’écran n’est pas bon marché, on a au moins l’impression d’acheter un matériel solide et luxueux.

Lire le test complet chez EreNumérique

Ergonomie

Les télécommandes Android ou Google TV que nous avions pu essayer jusqu’ici sur les salons n’avaient vraiment rien de révolutionnaires. C’est encore une fois le cas ici avec une télécommande plutôt massive, de la taille d’une manette de PS3.

On y trouve un clavier Qwerty complet et une foultitude de boutons en tous genres. C’est assez déroutant, y compris pour une action aussi simple que de zapper d’une chaîne à une autre. Mais la présence d’un vrai clavier est indéniablement un plus par rapport aux systèmes de saisie de type SMS d’autres TV connectées comme la Philips Design Line par exemple. Sur le dessus, on trouve deux gâchettes comme sur les manettes de console. Elles facilitent la vie de l’utilisateur en étant assignées aux fonctions page suivante/page précédente du navigateur Internet.

A l’essai, la manette est plutôt confortable. Par contre, le choix de l’infrarouge pour assurer la liaison avec le téléviseur n’est pas une bonne idée. Il faut toujours maintenir la télécommande à plat en visant le téléviseur ce qui n’est pas toujours pratique quand on est affalé dans son canapé. Du reste, les menus sont minimalistes. C’est un écran technophile mais pas home cinéma. Les options de réglages sont simples voire simplistes comme on le verra plus loin.

Android format XXL

Alors comment se passe l’intégration de l’OS Google dans ce téléviseur ? Relativement bien en fait même si tout n’est pas parfait. La télécommande dispose d’un bouton Android, dont l’icône n’est autre que le petit robot emblématique de la marque. On arrive alors à un écran d’accueil que l’on croirait tout droit sorti d’un smartphone.

Sur cet écran, on trouve quelques Widgets, la météo en l’occurrence. On peut ensuite accéder à un choix d’applications relativement limité au démarrage, mais que l’on pourra enrichir via le marché applicatif associé au téléviseur. De base, on trouve Youtube bien sûr, n’y revenons pas. Facebook est aussi de la partie de même que Google Maps et un navigateur Internet, sans doute dérivé de Chrome.

Lire le test complet chez EreNumérique

Les applications fonctionnent plutôt bien et laissent entrevoir des possibilités relativement larges… Possibilités qu’il faudra concrétiser quand l’OS sera à jour, car en effet la version d’Android intégrée est loin d’être la dernière et certaines fonctionnalités ne sont tout simplement pas disponibles. Côté hardware, People of Lava a fait appel à un processeur ARM Cortex-A8 qui n’est pas à mettre en cause car théoriquement assez puissant pour des applications déjà gourmandes. Mais le téléviseur tourne sous une version 1.5 d’Android que l’on pourra certes mettre à jour par la suite mais en l’état les limitations sont importantes. Certains modules comme Streetview dans GoogleMaps ne fonctionnent même pas.

A noter au passage que l’application semble être ici conçue pour passer des coups de fil depuis le téléviseur. Il faut cependant disposer d’un compte VOIP via Skype par exemple pour en profiter et ça n’a pas fonctionné sur notre modèle d’essai. Pour avoir un peu plus de matière à nous mettre sous la dent, nous nous sommes donc rabattus sur la boutique d’applications.

Et là, il y a comme un problème. En effet, hors de question d’accéder ici au Market Place Android. On a droit à une plateforme de téléchargement faite maison, contenant environ 200 applications. Là encore, le fait que la version d’Android ne soit pas au goût du jour doit jouer un rôle. Toujours est-il qu’il y a bien peu de chose à se mettre sous les mirettes mais les applications fonctionnent bien. Nous en avons téléchargé quelques-unes et elles n’ont pas posées de problèmes. Les applications informatives sont appréciables mais l’intérêt n’est pas flagrant. Il y a aussi quelques petits jeux agréables mais qui feront rire n’importe quelle console et il n’y a même pas de Angry Birds. On cherchera aussi en vain de la VOD et de la catch up TV. Le choix est donc vraiment restreint à peu de choses intéressantes et une TV connectée classique d’un grand fabricant fait mieux. Le navigateur Internet est plutôt bien fait (par exemple taille de police adaptée) et réellement utilisable avec la télécommande conçue pour mais l’intérêt du surf général sur grand écran n’en devient pas plus évident.

Equipement

Regarder ce qui se passe au dos de l’appareil laisse l’utilisateur perplexe. D’un côté, on trouve toute une batterie de connecteurs hi-tech, comme une double prise Ethernet, l’une pour l’accès Internet, l’autre pour le réseau domestique, bien pratique quand on est un paranoïaque de la sécurité informatique. Les deux connecteurs USB permettent d’enregistrer ses émissions grâce au PVR mais seuls les disques en FAT 32 sont reconnus. L’écran dispose en outre d’un dongle Wifi USB. Oui mais voilà, il n’y a finalement que deux prises HDMI de libre et une Péritel. Le module Android utilise en effet une prise HDMI via une boucle des plus curieuses ce qui laisse à penser que People Of Lava a acheté le module à un tiers plutôt que de le développer tout seul.

Lire le test complet chez EreNumérique

Qualité vidéo

Le contraste est trop faible et la dalle de verre en façade reflète tout ce qui se passe dans la pièce ce qui n’arrange rien. Surtout, on n’arrive pas à trouver un point de réglage qui convient pour e la température des couleurs. Soient les teintes sombres sont trop chaudes, soient ce sont les teintes claires. Le mieux est alors de baisser d’un cran la saturation pour éviter de transformer tous les acteurs en touristes hollandais rougis au soleil de Provence un mois de juillet. En revanche, l’électronique semble très propre. Il n’y a pas de fourmillements notables et on peut éteindre tous les filtres anti-bruit.

Définition

Sur les contenus HD, il faut retoucher un peu le contraste. Par défaut, l’image est plutôt dure et il faut baisser le curseur pour un rendu moins tranché. Un fois fait, l’image est plutôt cinéma, avec une netteté appréciable sans être clinique. En définition standard, c’est plutôt bon aussi. La netteté est correcte et l’image n’est pas trop bruitée.

People of Lava Scandinavia


Jeu vidéo

La réactivité est suffisante pour le jeu vidéo. Ce n’est pas le meilleur écran du marché, mais c’est tout à fait jouable. Dans les jeux de course, le grillage en bordure de piste ne s’efface pas trop rapidement. C’est plutôt bon. Dans les FPS, c’est également très jouable même si les mouvements vifs de caméra laissent une traînée claire lors que le fond est noir.

Mode PC


En VGA, pas de souci, vous pouvez atteindre 1920x1080 sans aucun problème. Et compte tenu du fait qu’il n’y a que deux prises HDMI accessible, on vous conseille de vous en tenir à cette entrée VGA pour votre PC.

Qualité sonore

La partie audio est correcte sans plus. Le son est très plat mais relativement clair. Il ne descend pas suffisamment dans le grave pour une utilisation home cinéma. Mais pour regarder la télé, c’est correct.

Bilan

Le People of Lava Scandinavia est un téléviseur Android qui demande à mûrir un peu. Le contrôleur est efficace mais il aurait fallu éviter l’infrarouge pas vraiment adapté à un usage étendu. La version d’Android est clairement dépassée et la quantité d’applications disponibles laisse à désirer. Côté design, l’écran marque des points avec des matériaux originaux et de grande qualité. Oui mais voilà, la dalle LCD/LED n’est pas au goût du jour et ses performances sont limitées. Bref, on attend avec impatience une mise à jour du système, permettant de rendre prépondérante la partie Android de cette TV pas comme les autres car pour l’instant, à 2500 euros, c’est un peu juste.

Lire le test complet chez EreNumérique

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire