Performances des internautes : le baromètre de février

Du changement ?

Pas de gros bouleversements pour cette sixième édition du Baromètre mensuel Tom’s Guide/ip-label.newtest, l’internaute le plus rapide du mois de février utilise toujours le système d’exploitation Mac OS X 10.6, surfe avec Google Chrome et est abonné à Numéricable. Seule sa localisation a changé : il habite ce mois-ci Avignon.

Fournisseurs d’accès

Le top des fournisseurs d’accès à Internet est un peu chamboulé ce mois-ci avec un échange de place entre Bouygues Telecom et Free. Ils prennent respectivement les deuxième et troisième places. Les 100 Mbits de débit de Numericable lui permettent de consolider sa première place. Darty, SFR et Orange conservent leurs places au fond du classement. Tous se rapprochent du leader excepté SFR qui fait moins bien que le mois dernier.

Systèmes d’exploitation


Les résultats obtenus côtés systèmes d’exploitation s’améliorent légèrement. Mais le classement reste stable. En haut du tableau rien ne bouge entre Windows 7 et Mac OS X 10.5 et 10.6. On observe simplement un chassé-croisé entre les quatre derniers.

Systèmes d’exploitation mobiles


Côté systèmes d’exploitation mobiles, le changement est radical. Symbian, bon dernier en janvier, passe aujourd’hui devant tous les autres et s’octroie la première place. Android qui se classe en seconde position s’avère 88 % moins performant que Symbian. Pour les autres, on passe la barre des 100% !

Navigateurs


Chrome conserve la première marche du podium. Le navigateur de Google est talonné par Firefox qui passe devant Safari. Le logiciel de Mozilla est seulement 2,8  % moins performant que Chrome. Safari, quant à lui, est à 5,7 % du leader. Les autres navigateurs sont loin derrière.

Régions et villes


L’Alsace et l’île de France figure toujours dans le top 3 des régions. La Provence-Alpes-Côte d’Azur s’introduit dans ce cercle remplaçant ainsi les Pays de la Loire. Cette région passe en février de première position à la neuvième place. Une belle dégringolade.


L’internaute le plus rapide de France a déménagé. De Perpignan, il est parti s’installer à Avignon. Versailles conserve la seconde place du classement des villes les plus véloces. C’est Toulon, en douzième position en janvier, qui squatte la troisième marche du podium. Notons également que la moyenne du temps de connexion a diminué. On passe ainsi de 9,85 secondes à 9,26 secondes.

Outre-mer et international


Fait rare, le classement des Dom-Tom reste inchangé depuis le mois dernier. Saint-Pierre et Miquelon continue de dominer le classement alors que Wallis-et-Futuna ferme la marche.


On n’observe pas de grosse chute dans les pays de notre sélection. Les Pays-Bas, troisième le mois dernier, arrivent en tête. La Suisse avec une légère dégradation de ses performances se voit donc déclassé à la deuxième place. La Côte d’ivoire et le Liban restent bons derniers avec des temps de connexion deux fois plus longs que la moyenne générale.

Méthodologie

La méthode retenue dans la démarche est basée sur une technologie innovante de traceurs d’événements développée par ip-label.newtest : elle collecte directement au plus près de l’utilisateur le temps de chargement de sa page web et les conditions d’environnements dans lesquelles il se plaçait lors de cette visite. La performance représente donc l’image fidèle du temps de d’attente de l’internaute pour charger cette page.

Techniquement la technologie de mesure de la performance est inscrite directement dans le contenu des pages. Ainsi, chaque navigation déclenche deux évènements (début chrono, fin chrono), permettant de mesurer précisément le temps de chargement des pages et de recueillir les informations techniques du poste client (USER-AGENT). Cette technologie est totalement non intrusive et s’apparente aux technologies de mesure d’audiences.

Le chronomètre est (pour une même page), toujours déclenché au même moment (début et fin). Ainsi, les données sont comparables.

Le système d’analyse permet ainsi de travailler sur différentes dimensions :

A)   Configuration utilisateur :

  • Type de terminal (PC, console, mobile…)
  • Système d’exploitation (Windows, Linux, Mac OS…),
  • Version du système d’exploitation (XP, Seven, Tiger…)
  • Type de navigateur internet (Internet Explorer, Firefox, Safari…),
  • Version du navigateur,
  • Langue du système.

B)    Réseau opérateur de provenance (FAI)

C)    Localisation géographique (Pays, Région, Ville),

D)    Calendrier,

E)    Page visitée du site

Cette infrastructure technique basée sur le trafic réel permet d'intégrer à la mesure, "de bout en bout", l’ensemble des maillons de la chaîne de l’Internet : terminal utilisé, navigateurs, OS, Opérateurs, réseaux d’accès, localisations géographiques jusqu’au site web de référence.

Les mesures ainsi effectuées rendent compte au plus près de la qualité d’expérience telle qu'elle est vécue par l’utilisateur final.

COUVERTURE FONCTIONNELLE

La technologie de mesure a été entièrement développée par ip-label.newtest. Elle permet une couverture fonctionnelle permettant de tester les univers fonctionnels essentiels des sites web :

  • HTTP 1.0 et 1.1
  • Navigation et téléchargement de pages web
  • Dénombrement des visites
  • Temps de chargement des pages
  • Analyse et détermination des contextes d’usages

ECHANTILLONS

Sur le mois de Septembre, 15 millions des mesures ont été prélevées et analysées pour effectuer les synthèses des tableaux de Best Of Media.

Dans certains cas, l’étude et la mise en place de filtre empirique peuvent réduire la base d’échantillons analysés, mais nous nous sommes attachés à avoir toujours, pour chaque ligne du tableau, un niveau de contexte d’au moins 500 enregistrements pour faire entrer le contexte dans le tableau de synthèse.

INDICATEURS MESURES

Les indicateurs découlant de ces analyses sont principalement :

  • La moyenne du temps de chargement des pages web
  • Le nombre de visites dans l’environnement considéré

SYSTEME 360 OBSERVER

Le système 360 Observer est un système expert de mesure de la qualité d’expérience des applications web. Il est constitué d’un réseau de collecteurs automatiques de mesures répartis sur le territoire de la France métropolitaine, et remonte en continu vers un centre de collecte et d'analyse de données les temps de chargement de pages d’un site web de référence.

Ce site, choisi pour sa popularité et son audience, génère un grand nombre de visites mensuelles. Cette base d’échantillons permet l’étude de performance de la qualité des différents contextes d’accès des internautes.

Les dimensions d’analyses suivantes sont disponibles :

  • Dimension temps (Jours, Semaine, Mois)
  • Dimensions Environnements Techniques (OS et Navigateurs)
  • Dimensions de Type de plate-forme (PC individuels, Mobiles, consoles…)
  • Dimensions de réseaux d’accès (Providers, ISP, FAI, etc…)
  • Dimensions de localisation géographique (Pays, Région, Département, Ville…)

Ainsi le système opère en continu et génère plus de 800 000 enregistrements de mesures par  jour.

Conçu pour la mesure de la qualité de service Internet, le système 360 Observer s’appuie sur le savoir-faire, l’indépendance et la rigueur d’ip-label.newtest.

La fiabilité des informations fournies repose sur :

  • l’indépendance des mesures produites : le système est entièrement administré et exploité par ip-label newtest ;
  • la quantité et la répartition des mesures effectuées : le système s’assure que le nombre de tests réalisés est en accord avec les objectifs de précisions statistiques ;
  • une couverture fonctionnelle exhaustive ;
    • une couverture géographique inégalée en France.
Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
10 commentaires
    Votre commentaire
  • muchus
    Mac OS X 10.6
    -1
  • rigolpazavexa
    Bonjour

    Ce type de résultats me laisse toujours dubitatif.

    J'explique.

    1) Numéricable, comme son nom l'indique, n'utilise que le câble, dont les bonnes performances sont connues. Mais, surtout, Numéricable ne s'interesse qu'à une faible fraction d'internautes, ceux à qui il trouve rentable de s'adresser. Il en résulte que sa clientèle, choisie, est une clientèle qui, à priori, se trouve dans les conditions de recevoir de toute façon les connexions les plus rapides. Quand Numéricable viendra s'adresser aux plus éloignés des ruraux, ça risque de chuter, ou si la qualité est identique, de conduire au dépôt de bilan.

    2) Imaginons qu'Orange puisse agir de même (choisir la seule clientèle qui offre les conditions de connexion optimum, disons à moins de 500 m. du NRA). La moyenne va monter en flèche.

    Or, Orange est le seul FAI qui offre la réception télé (y compris par satellite) à tous. Il récupère de ce fait une clientèle délaissée par les autres FAI, clientèle qui a la plus mauvaise réception ADSL qui existe.
    Cette clientèle fait forcément chuter la moyenne. Moyenne qui de ce fait n'a guère de signification, puisqu'elle porte sur des panels différents.

    Si l'on voulait comparer avec justesse, il faudrait donc comparer ce qui est comparable : la vitesse de navigation des abonnés présentant des caractéristiques identiques selon le FAI qu'ils ont choisi. Gageons que le tableau serait modifié.

    Et pour pousser jusque l'absurde, mesurons la vitesse de navigations de tous les internautes qui reçoivent la télé par satellite, réception couplée à l'ADSL fourni par le FAI.

    Orange arrive alors largement en tête, puisque la vitesse de navigation est alors égale à celle des offres FAI multipliée par l'infini (note : les autres n'offrant pas cette possibilité, leur vitesse de navigation est le résultat d'une division par zéro). Qui peut mieux ?

    Cela me rappelle le classement des établissements scolaires : comment comparer les résultats au bac d'un établissement hyper-sélectif (du type à ne présenter et garder que les seuls élèves dépassant dans l'année un 14 de moyenne) avec un établissement mal situés et qui accueille tous les élèves refusés par les autres établissements. D'avance, on sait qui va empoter le palmarès, palmarès certes mis en exergue dans la pub de l'établissement concerné, mais qui n'a strictement aucune valeur, puisqu'il compare l'incomparable.

    @+
    JM

    Edit : quelques corrections et un ajout.
    1
  • espion4
    +1.
    0
  • shooby
    Moi aussi rigolpazavexa ces résultats me laissent dubitatifs ! Opera bon dernier alors que la version 10.5 est jugée la plus rapide de tous els navigateurs !?!
    0
  • rigolpazavexa
    Bonjour

    J'utilise opéra depuis peu, et effectivement, je le trouve rapide (mais difficile de juger : je n'ai installé aucune extension supplémentaire, à la différence de FireFox).

    @+
    JM
    0
  • shooby
    D'un autre côté il n'y a pas besoin d'installer d'extenstion sur opera, tout se qui est utile est déjà là
    0
  • espion4
    Anonymous a dit :
    Moi aussi rigolpazavexa ces résultats me laissent dubitatifs ! Opera bon dernier alors que la version 20.5 est jugée la plus rapide de tous els navigateurs !?!


    Tu ne fait pas plutôt allusion a la 10.5 ? :D
    0
  • rigolpazavexa
    Anonymous a dit :
    Tu ne fait pas plutôt allusion a la 10.5 ? :D


    Peut-être.

    Encore que le 20.5 soit deux fois plus rapide que la 10.25.

    @+
    JM
    0
  • shooby
    Anonymous a dit :
    Tu ne fait pas plutôt allusion a la 10.5 ? :D

    Oui j'ai corrigé ! Quelle idée de mettre le 2 à côté du 1 ;)
    0
  • joniemicha
    J'ai essayé de trouver un site qui traite sur la technologie depuis un certain temps maintenant et son grand que j'ai pu trouver cela. Je suis en train de faire mes recherches sur la vie privée web et j'espère que je peux trouver un sujet similaire ici. Merci!
    0