Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

QOOQ : une tablette pour la cuisine

QOOQ : une tablette pour la cuisine
Par , François Arias

Après un premier modèle sorti il y a plus de deux ans, la tablette QOOQ du constructeur français Unowhy passe en version deux.

QOOQ V2QOOQ V2

Après un premier modèle sorti il y a plus de deux ans, la tablette QOOQ du constructeur français Unowhy passe en version deux. Plus puissante et désormais fabriquée en France, cette tablette atypique se veut le compagnon idéal des cuisines et des cuisiniers.

La tablette QOOQ est une tablette au format original, conçu par et pour les cuisiniers. Si voir une tablette conçue en France n'est pas tout à fait nouveau. On pense notamment aux modèles Archos comme la 101 G9. C'est toutefois assez rare pour que l’on prenne la peine de le mentionner. C’est même un cas unique sur le marché des tablettes ! Le constructeur Unowhy fait effectivement fabriquer la QOOQ V2 à Montceau-les-Mines en Saône-et-Loire. Une initiative que l'on ne peut que saluer, tant d'un point de vue social qu'écologique.

Presque waterproof

Vu que la tablette risque d'être sujette à des projections de liquides, la plupart des connecteurs sont dissimulés derrière un cache en caoutchouc et les boutons de mise sous tension comme de volume sont eux aussi tropicalisés. Bien entendu on va éviter de jeter la tablette dans la casserole de soupe mais là QOOQ a survécu sans problèmes aux projections diverses et variées qu’elle à subi dans ma cuisine. Elle n’a pas bronché non-plus lorsque j’ai a passé un coup d’éponge pour enlever le chocolat…

Lire le test complet avec EreNumérique

QOOQ V2QOOQ V2

Ecran en-deçà

Même s’il ne fallait pas s’attendre à un écran Retina ou Amoled, la dalle de la QOOQ aurait tout de même pu être plus réussie. La résolution est de 1024 x 600 pixels, ce qui est un peu limite pour un écran de 10 pouces. Par contre, les angles de vision et la luminosité sont corrects. Il est possible de lire une recette sans être complètement en face de la tablette. La sensibilité tactile est décevante, un défaut probablement imputable au traitement anti-éclaboussure. Les haut-parleurs ne sont pas très puissants mais suffisent pour sonoriser une petite pièce. Les composants embarqués sont déjà un peu plus musclés avec un processeur double cœur Texas Instruments cadencé à 1 GHz et 8 Go de mémoire pour le stockage. Plus qu'assez donc pour faire tourner sans problème le système d'exploitation Linux embarqué.

QOOQ V2QOOQ V2

Devenir Top Chef en 300 leçons

Contrairement à l'immense majorité des tablettes, la QOOQ n'embarque pas Android mais une version maison de Linux. Son interface est adaptée au tactile et elle s’avère très simple à utiliser. Tout est clair et on est même pris par la main pour des étapes comme la configuration du WiFi, avec des instructions expliquant où trouver la clef de cryptage en fonction de votre fournisseur d’accès. L'interface est simplifiée au maximum et l'écran principal regroupe la quasi-totalité des fonctions. C'est simple et même le néophyte s'y retrouvera en quelques minutes. Seul problème notable, la reconnaissance tactile fait un peu des siennes.

QOOQ V2QOOQ V2

Les recettes de la QOOQ sont très variées, il y en aura pour tous les goûts et il est aisé de trouver un plat en fonction d'un thème ou d'un ingrédient. Les recettes en elles-mêmes sont claires et lisibles avec une mention spéciale aux vidéos pas à pas très bien pensées. Une fois le plat terminé, il est possible de le noter et même de jauger le niveau de difficulté réelle. Les vins ne sont pas oubliés puisqu’il est fait mention des meilleurs cépages pour chaque plat. Des sommeliers ont été mis à contributions pour le coup. Nous avons aussi beaucoup aimé les 300 vidéos expliquant les techniques de préparation des plus simples au plus élaborées. Ces dernières parleront peut être plus aux débutants qu’aux guerriers de sauteuse mais elles restent très pratiques.

Lire le test complet avec EreNumérique

Bilan

Cette QOOQ version 2 est au final une bonne surprise. Malgré une finition encore imparfaite et un écran un peu en retrait, c’est une tablette réussie techniquement et surtout dotée d'un contenu au potentiel impressionnant si on est prêt à payer. Et c'est bien là que le bât blesse, à 350 euros la tablette et 100 euros l'abonnement annuel, il faut vraiment aimer la cuisine car au même prix, on peut acquérir la tablette la plus performante du marché ou presque. Ceci dit, il faut bien avouer que la simple présence de la tablette dans notre cuisine nous a poussé a mieux cuisiner. Il suffit d’une poignée de secondes pour trouver un plat, contrairement à un livre de recettes classique ou à une recherche Internet. La QOOQ n’est pas la première tablette « cuisine » que nous testons. On se souvient notamment de la désastreuse Alessi Tab, mais c’est certainement la meilleure.

Interroger un expert

Votre question aux experts de la catégorie Dossiers du forum

Exemple : Android, ordinateur portable, usb, disque dur

Afficher les 4 commentaires.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • shaeffer , 1 avril 2012 21:23
    D'après ce que j'ai entendu l'interface est basée sur le framework QT.
  • arzbro , 2 avril 2012 08:30
    Il manque juste un point essentiel : ca coûte combien ? Quel est le coût de l'abonnement mensuel ???
  • Psykobe@guest , 11 avril 2012 12:26
    Tout a été dis elle coûte 349€ et l'abonnement coûte 99€/an (existe aussi à 29.90€/3mois ou 169€/2ans)
  • yelan468 , 14 avril 2012 05:19
    Ces dernières parleront peut être plus aux débutants qu’aux guerriers de sauteuse mais elles restent très pratiques.
Tom's guide dans le monde
  • Allemagne
  • Italie
  • Irlande
  • Royaume Uni
  • Etats Unis
Suivre Tom's Guide
Inscrivez-vous à la Newsletter
  • ajouter à twitter
  • ajouter à facebook
  • ajouter un flux RSS