Razer Hydra : le jeu par les gestes

Une précision maximale

L’Hydra est fait pour être utilisé assis, condition nécessaire pour jouer longtemps et avec précision. Justement, celle-ci est garantie par l’emploi d’une technologie très sophistiquée. Il s’agit en fait d’un système magnétique qui permet à la boule de détecter la position et l’inclinaison exacte des contrôleurs, au degré et au millimètre près selon Razer. La distance maximale de détection se situe à 1,80 mètre autour de la boule. On se demande d’autant plus pourquoi les contrôleurs ne peuvent pas se passer de fils. Selon Razer, c’est une question de latence qui doit rester très faible mais en même temps le constructeur n’exclut pas une version future sans fil.

La particularité de l’Hydra réside entre autre dans sa détection multiple des mouvements. Plutôt que de parler d’axes, il faut mieux décrire les mouvements ce qui est plus parlant. Le contrôleur reconnait les mouvements verticaux et horizontaux mais aussi rotatifs. Ainsi, on peut avancer ou reculer avec le bras, monter ou descendre mais aussi incliner le poignet. Cela permet dans un jeu d’avancer et de reculer, de se déplacer latéralement, mais aussi de tourner sur soi-même et de sauter. Si on combine les deux contrôleurs, quasiment tous les mouvements peuvent être reproduits sans avoir recours à un seul bouton.

Lire le test complet chez EreNumérique