Razer Onza Tournament : manette extrême pour Xbox 360

Revu et corrigé

La croix digitale a aussi été revue. Ce sont quatre boutons indépendants qui se combinent aisément pour les mouvements en angle. Le tout est réactif et bien placé mais pas totalement enthousiasmant non plus. Les deux gâchettes analogiques à l’avant on également été retravaillées. Elles sont plus bombées et plus proéminentes avec une course du coup un peu plus longue ce qui leur confère plus de précision. Et pourtant, les originales sont plus confortables. S’il est vrai que la précision est un peu meilleure sur la Onza, allonger et éloigner le mouvement est plus fatiguant pour les doigts à la longue. Cela ne se joue pas à grand-chose et l’on peut s’en accommoder parfaitement, surtout si on compare ces gâchettes à celles catastrophiques de la manette PS3.

Autre changement, les gâchettes digitales ont été multipliées par deux. Elles sont donc au nombre de quatre désormais et les deux supplémentaires peuvent reproduire n’importe quel bouton pas un mappage en hardware qui se fait par deux boutons en dessous de la manette. Enfin, les quatre boutons colorés s’illuminent mais affichent aussi une course bien plus courte que sur la manette originale. Là encore, c’est à double tranchant. La vitesse d’appui y gagne sans doute mais la confirmation par le retour physique du bouton est moins marquée.