Ryght Bali : test d'un casque écolo-chic

Respect de l’environnement

Les casques de la marque ont pour point commun d'être chacun équipé d'oreillettes munies de coques en bois massif, d'une très belle essence exotique. Dans cette gamme de prix, c'est une première, car les coques en bois sont souvent réservées à des casques audiophiles bien plus coûteux comme l'Audio-Technica ATH-W1000X (750 euros tout de même) ou le Denon AH-D5000 (950 euros).

Par ailleurs, les casques se soucient du respect de l'environnement. Ils sont livrés dans des boîtes entièrement faites de carton recyclé et recyclable, sans aucun élément en mousse ou polystyrène polluant. Ce sont d’ailleurs de beaux objets en soi et on pourra s’en servir pour y mettre des choses une fois le casque déballé.

Leur design fait également appel à des matériaux qui évoquent la nature. Tout d'abord, les coques en bois des oreillettes, mais aussi les fils habillés de tissus ou encore les bandeaux serre-tête revêtu d'un caoutchouc velouté. On apprécie aussi que le bois utilisé pour les coques des oreillettes soit certifié par le FSC qu’il provient bien de forêts "gérées de façon durable et exploitées de façon raisonnée".

Lire le test complet chez EreNumérique