[Test] Que vaut l'Ultrabook de Boulanger ?

Prise en main

EssentielB Smart’Ultra 1401EssentielB Smart’Ultra 1401Après avoir fait le tour extérieur de la machine, il est temps de l’ouvrir. C’est là que commencent les ennuis. Si d’apparence, l’Ultrabook de Boulanger semblait correct, l’utiliser change complètement la donne.

Tout d’abord, notons que le bouton d’allumage, rond, n’est pas bien agencé dans son logement. Ce n’est qu’un détail, mais c’est un début. Le clavier n’est, quant à lui, pas très agréable à manipuler. En plastique, comme toute la surface interne du Smart’Ultra 1401, son touché est granuleux et la course de ses touches est quasiment inexistante. Néanmoins, il fonctionne parfaitement.

Ce n’est pas le cas du touchpad, également granuleux. Non cliquable, il est pourvu d’une barre de boutons renfermant les clics gauche et droit. Elle aussi est mal agencée et bouge littéralement dans son emplacement. Pire ! Nous avons découvert que pour cliquer, on pouvait aussi bouger vers le haut la partie de la coque adjacente au touchpad. Un défaut caractérisé de conception qui nous a bien fait rire.

Non, définitivement non, le Smart’Ultra 1401 n’est pas un modèle de finition. À côté de cela, on peut par contre saluer la qualité de l’écran qui montre une rigidité certaine grâce à la plaque d’aluminium qui est posée sur son dos. De plus, Sourcing & Creation a eu la bonne idée de placer des Led sous le touchpad pour indiquer l’activité du disque dur, du Wi-fi ou encore l’état de la batterie.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire