Sony Ericsson Aino : que vaut le téléphone compatible PS3

Le slide de 2010

Compact, l’Aino adopte un format slide. Ses mensurations lui permettent de se glisser facilement dans de petites poches. Néanmoins, il ne se fait pas oublier avec 134 grammes sur la balance. Son touché est légèrement satiné, ce qui l’épargne des traces de doigts. Il n’en est pas de même pour son écran qui ne possède aucun filtre.

Un écran pas si tactile

De 3 pouces de diagonale (432x240 pixels), celui-ci est tactile. Partiellement tactile peut-on d’ailleurs préciser. En effet, d’origine, il n’est utilisable au doigt qu’en mode multimédia, c’est à dire fermé. Quelques applications téléchargées sur Internet permettent néanmoins de le mettre plus souvent à profit. Non capacitif et trop petit, il reste accessoire, mais bien pratique pour surfer sur Internet avec Opéra Mini, par exemple, et son clavier virtuel.

Le clavier physique de l’Aino est, quant à lui, au format alphabétique. Peu pratique pour saisir du texte, il est en plus placé trop bas sur le téléphone. Lors de la frappe à une main, le déséquilibre se créé et altère la saisie. Autant dire qu’écrire un mail sur un Aino requiert une grande patience.