Sony Ericsson Xperia Arc : grand écran et ultra-fin

Android 2.3 en natif

Après de très longs mois d’attente, Sony Ericsson est l’un des premiers constructeurs à dégainer des modèles équipés nativement d’Android 2.3. Bien que pas tout à fait nouvelle (elle a été publiée fin décembre 2010), cette version s’était fait attendre longtemps en dehors des Nexus de Google. Outre une amélioration générale des performances, Gingerbread apporte en autres choses un copier/coller amélioré, de nouvelles instructions pour les développeurs de jeu vidéo ou encore un clavier virtuel repensé. Si une surcouche logicielle est toujours présente, Sony Ericsson à toutefois modifié son approche par rapport à la génération précédente.

Les changements sont en effet moins profonds, ce qui devrait accélérer le rythme d’adoption des prochaines mises à jour d’Android. L’interface est donc beaucoup plus proche d’un Android « de base » qu’auparavant. La surcouche se retrouve principalement dans des widgets qui permettent par exemple de consulter rapidement les mises à jours de ses réseaux sociaux. L’intégration desdits réseaux sociaux reste toutefois peu profonde puisque l’on est très rapidement renvoyé vers les sites web. D’un point de vue général, on est donc un cran en dessous d’autres surcouches comme la Sense de HTC.