[Test] La caméra tout terrain de Sony à l’épreuve de la « Frappadingue »

Il n’y a pas que GoPro sur le marché des minis caméras sportives embarquées. Depuis le dernier IFA, le salon high-tech de Berlin, Sony a annoncé son intention de tester le secteur et propose donc les HDR-AS10 et AS15 (avec ou sans Wifi).

Test de la Caméra Sony HDR-AS15 à la Frappadingue 2012



Plutôt que de vous proposer une prise en main quelconque, au chaud dans notre labo, nous avons choisi de repousser les limites du test high-tech et de tester la mini caméra de Sony en condition. Mais pas n’importe quelles conditions. On aurait pu faire trois tours de stade ou un léger footing en forêt et vous faire part de nos impressions. Mais on a préféré tester le petit gadget dans des conditions extrêmes et sur une véritable course : la Frappadingue. Plus qu’un parcours de cross, cette course qui se déroule à Montreuil sur Mer est un parcours du combattant long de 12 km avec des épreuves telles que des traversées de rivière à  8°C, des passages dans la boue, de la grimpette d’obstacles ou encore du slalom entre des cordelettes électrifiées. En somme un parfait cocktail que nous avons affronté avec la HDR-AS15 au front et dont nous vous livrons ici les conclusions. Voilà les cinq points à retenir concernant la mini caméra embarquée de Sony.

1 – Une qualité d’image honnête

Globalement, la qualité d’image de cette HDR-AS15, est plutôt correcte en comparaison de sa taille très réduite et du petit capteur qu’elle embarque. Lors de notre test, nous l’avons utilisée dans son boîtier étanche, afin de la préserver des chocs de la course et des passages dans l’eau. Malgré ce « filtre » supplémentaire, l’image reste de très bonne facture, finalement assez proche de ce que peut offrir une GoPro qui filme comme la Sony en 720p.

Sur la stabilisation également, sans être parfait, l’AS15 a des performances similaires à la référence GoPro. Tout juste peut-on lui reprocher une gestion poussive des mouvements trop rapides avec une perte de netteté sur les contours de l’image.

Finalement, comme tous les appareils disposant d’un petit capteur photo ou vidéo, la mini caméra de Sony pèche dans les basses lumières.

2 – L’ergonomie à perfectionner

Deux boutons latéraux pour naviguer dans les menus, un bouton principal pour lancer/arrêter l’enregistrement et un autre pour verrouiller la caméra, voilà l’essentiel des commandes sur la HDR-AS15.

Sa prise en main est on ne peut plus simple, en revanche on ne compte plus le nombre de mauvaises manipulations en voulant ajuster l’appareil. Ajoutons que lorsque celui-ci est dans son boîtier étanche, l’écran de contrôle devient inaccessible laissant le seul voyant lumineux à l’arrière de l’appareil comme seul témoin de son activité. Pas évident lorsque la caméra est solidement fixée sur la tête.

Sony peut donc vraiment améliorer sa caméra sur ce point. En revanche, mention très bien concernant la gamme d’accessoires très complète qui couvre tous les types d’utilisation et d’activités sportives.

3 – Une autonomie en berne

L’autonomie est le gros point noir de cette HDR-AS15. En 720p, il ne faut pas espérer plus d’une heure d’activité, ce qui fait peu. Très peu.  Exemple très concret : le temps moyen pour finir la Frappadingue se situe entre 2h30 et 3h. Même en sélectionnant les scènes à filmer nous n’avons pu faire durer la batterie tout le long de l’épreuve, avec pour frustration majeure de ne pas pouvoir filmer la ligne d’arrivée.

Précisons que cette autonomie peut encore chuter lorsqu’on décide de profiter des fonctions Wifi de la caméra.

4 – Le lien Smartphone Android – caméra : intéressant

Le petit plus de la solution Sony, c’est d’être compatible avec une application Android. PlayMemories Online fait le lien entre la caméra et n’importe quel terminal Android. Le but ? Contrôler la caméra depuis son téléphone et voir en temps réel ce que celle-ci filme. Très pratique dans certains cas, cette fonction est malheureusement inutilisable dans notre cas (la survie du téléphone étant en jeu).

Dans tous les cas l’idée n’en est pas moins intéressante et permet une autre approche de la caméra et de nouvelles utilisations.

5 – Bilan

Pour un premier essai dans ce secteur très particulier des caméras d’action, la HDR-AS15 réussit une performance plutôt correcte. Portée par sa qualité d’image et sa compacité, elle aurait pu être plus convaincante en ayant une meilleure autonomie. Dommage, d’autant plus que le dernier gadget de Sony se négocie un peu plus cher que la référence du genre, la GoPro HD Hero 2, c’est à dire à environ 300€.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire