[Test] Sony Tablet S : enfin une alternative à l'iPad

Design / Ergonomie : le point clé

C'est là que se situe la principale particularité de la tablette de Sony ! Là ou la concurrence propose un form factor on ne peut plus basique (rectangle fin à diagonale variable), Sony ose l’originalité en pariant sur une tranche plus épaisse sur l’un de ses côtés et un design bloc notes qui la rend parfaitement unique.

Sa partie plus épaisse est parfaitement mise à contribution, puisque c’est elle qui embarque les commandes tactiles d’un côté, et les ports microSD et jack 3,5 mm de l’autre côté. 

L’avis de Dimitri :

De manière générale, j’ai apprécié la finition de la tablette et sa légèreté (environ 600 grammes) même si le choix du « tout plastique » n’est pas une garantie de solidité. Le tout donne indéniablement envie. L’intégration tout en finesse des ports micro USB et microSD est une réussite à l’inverse du chargeur propriétaire qui est une hérésie tout simplement et qui empêche une bonne tenue de la tablette lorsque celle-ci se recharge.

L’avis de Johann :

L’idée d’incliner le terminal pour une plus grande visibilité lorsque celui-ci est posé sur une table ou sur ses genoux n’est pas suffisamment exploitée pour se révéler efficace. La tablette tient bien en main, les matières sont agréables à toucher et le poids relativement peu élevé. Pourtant, on aurait aimé que l’inclinaison soit plus prononcée ou bien que Sony remplace ce design particulier par un pied repliable directement intégré, à l’image de ce qui se fait chez Archos par exemple.