[Test] Sony Tablet S : enfin une alternative à l'iPad

Performance / réactivité : le plaisir au rendez-vous ?


Il ne suffisait pas de réaliser une tablette belle et originale pour réussir son pari. Sony se devait également de la doter d’un équipement technique digne de ce nom et de porter le savoir faire de la marque sur ce nouveau type de produit. Résultat : il est difficile de critiquer les choix du constructeur en matière de composants. La Sony S embarque un processeur double cœur Nvidia Tegra 2 cadencé à 1 Ghz, 16 Go ou 32 Go de stockage en fonction de la version, 1 capteur photo de 5 mégapixels et une connectivité complète (Wifi, 3G, SD/SDHC et micro USB). Le tout est complété par un écran en 1280 x 800 très ambitieux puisqu’il intègre la téchnologie TruBlack promettant une profondeur des noirs et un contraste de qualité. Ces choix pour l’ensemble judicieux de Sony portent leur fruits : à l’utilisation la tablette s’avère performante et agréable à utiliser.

L’avis de Dimitri :

La Sony S ne déçoit pas par ses performances : rapide et réactive elle a le répondant nécessaire même lorsque plusieurs applications tournent en simultané. Sa connectique est un plus indéniable même si le port USB ne peut être utilisé pour la charger. En revanche son écran annoncé comme très prometteur n’apporte pas de réelle plus-value par rapport à la concurrence. Utilisateur régulier d’une Motorola Xoom, j’ai trouvé l’écran de Sony très proche de celui de celui de Motorola à l’exception de la luminosité impréssionante chez la S mais qui se paye toujours en autonomie…

L’avis de Johann :

Côté performance, deux constats se dressent. Le premier, Honeycomb 3.2 tourne parfaitement et la navigation est plus fluide que sur les premières machines sous l’OS mobile dédié aux tablettes. Le premier lancement de la tablette est toujours aussi long, mais ce n’est pas propre à la Tablet S. Sony a, logiquement, apporté sa touche personnelle à Honeycomb avec une surcouche maison. De nombreuses applications dédiées sont proposées ainsi que plusieurs raccourcis sur la page d’accueil. Malheureusement, la taille des icônes oblige parfois l’utilisateur à s’y reprendre à plusieurs reprises avant de lancer l’application voulue. Impossible d’agrandir ces icônes à mon plus grand regret.