[Test] Sony Tablet S : enfin une alternative à l'iPad

Les fonctions exclusives, Sony et sa surcouche

Voilà l’autre aspect révolutionnaire voulu par Sony : l’OS. Car si la Sony S embarque Android Honeycomb 3.1/2 elle le cache derrière une surcouche dont elle a le secret et qui touche tous les menus de la tablette. En effet, à l’image d’un HTC avec Sense, Sony a développé un nouvel environnement basé sur l’OS de Google. L’ensemble est très agréable à regarder et rend surtout l’interface homogène.

Surtout, Sony a doté sa tablette d’applications développées spécialement pour elles. Malheureusement à l’heure où nous écrivons ces lignes la plupart d’entre elles n’est pas disponible. En effet, les fonctions reader (liseuse), Vidéo et Music Unlimited (lecteur audio et vidéo) et le magasin de jeux Playstation ne seront activées que vers la fin du mois d’octobre. Seule reste l’étonnante fonction télécommande, une fonction unique chez les tablettes.

L’avis de Dimitri :

Sony a réalisé un gros travail avec sa surcouche. Si je suis plutôt amateur d’Android 3.0, je n’ai pas hésité à valider les choix ergonomiques et esthétiques de la Sony S. Discret l’habillage est très épuré et réserve même quelques coquetteries avec des effets de vagues ou de relief qui s’ils n’apportent rien de concret contribuent au plaisir d’usage. Enfin, la fonction télécommande est une belle réussite, une fonctionnalité simple mais qui permet de synchroniser son équipement Audio et vidéo et de le commander à partir de la tablette. Certes la recherche du signal peut s’avérer laborieuse mais le résultat est surprenant. Seul point noir de cette surcouche : l’agrégateur de réseaux sociaux, trop dépouillé à mon goût et manquant cruellement de fonctionnalités notamment pour Twitter.

L’avis de Johann :

Assez déçu de ne pas avoir pu tester les applications Sony, deux bons points sont à mettre en avant. Le premier concerne la fonction Télécommande Universelle, gadget pour certain, très utile pour d’autres. Pour avoir essayé sur une TV Samsung (non WiFi, non DLNA) datant de 2009, la configuration a pris moins de 10 minutes et son utilisation s'est révélée particulièrement intuitive. L’autre agréable surprise concerne l’espace de stockage mis à disposition par Sony pour partager ses contenus multimédias avec n’importe quel contact, jusqu’à 1 Go.