[Test] Sony Tablet S : enfin une alternative à l'iPad

Fonctions multimédia : quelle place pour Android ?

Il y a t’il une place pour Android à côté de cette surcouche maison ? Car si celle-ci s’avère très présente, il est évidemment possible de s’en passer pour profiter non seulement de Honeycomb mais aussi des applications de l’Android Market pouvant remplacer celles développées par Sony.

L’avis de Dimitri :

La Sony S est, évidemment, très adaptée à un utilisateur familier d’Android 3.0. Même si l’importation de son profil et de ses applications est toujours l’un des points faibles d’Android, on retrouve assez rapidement ses habitudes et il est très simple de remplacer le futur Video Unlimited maison par un Mobo Player ou les jeux Playstation par les titres de l’Android Market.

L’avis de Johann :

Pas de surprise du côté du navigateur Web, Chrome se révèle parfaitement adapté à la tablette et son efficacité n’est plus à prouver. Le système d’onglet, dont vient (enfin) de s’inspirer l’iPad est un réel plus et la rapidité d’exécution des requêtes est à souligner. Notons enfin que les performances de Chrome n’ont pas particulièrement impacté l’autonomie de la tablette, tout comme l’écoute de musique. Ce qui n’est pas le cas de la vidéo, particulièrement gourmande en énergie sur la tablette Sony. Pour ces trois activités, on regrette, à l’image de toutes les autres tablettes Android, un manque de précision de l’écran sur certains boutons parfois non adaptés. Même après un recalibrage.