Sony Walkman NW-A800 : l'iPod nano n'a qu'à bien se tenir

Confort d’utilisation et finition

Sony Walkman NW-A800

L’interface est réussie, l’ergonomie moins

L’interface apparaissant à l’écran est vraiment très agréable. Son fond noir lui donne une touche d’élégance. La répartition des menus reste quant à elle très classique : paramètres, musique, vidéo ou photo. Rien de bien révolutionnaire, mais cela a par contre le mérite d’être efficace. Sony a par contre sensiblement moins bien réussi la répartition des boutons du NW-A800. Si ceux se trouvant en façade sont facilement accessibles et identifiables, ceux contrôlant le volume, le sont beaucoup moins. Situés sur la tranche de l’appareil, ils obligent en effet de changer sa main de position pour pouvoir les atteindre du pouce. Cela reste un détail, mais ne lui permet finalement pas de passer devant l’iPod en terme d’ergonomie.

Design réussi, finition à la hauteur

Sony ne relâche pas la pression sur ces deux domaines et nous livre là un La trappe de protectionmodèle très abouti. Question design, le dessin d’ensemble est élégant. La répartition des boutons sous l’écran nous offre une asymétrie sympathique dans une monde high-tech où tout est souvent très formaté. Le cadre chromé entourant la tranche du baladeur voit également la largeur varier, apportant du mouvement à l’ensemble. La finition est impeccable, aucun jeu disgracieux ne venant perturber l’ensemble. De plus, Sony a eu le sens du détail en intégrant une petite trappe protégeant l’accès au connecteur.